Paroisse Colomiers

1 Co 6, 13c-15a. 17-20 Rendez gloire à Dieu dans votre corps

 

Lecture Priante de la 2ème lecture du 2ème dimanche ordinaire année B

(Lectio Divina

Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :

comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce.

__________________________________________________________________________

Première lettre aux Corinthiens (6,13c-15a.17- 20)

Le corps n'est pas fait pour la débauche, il est pour le Seigneur, et le Seigneur est pour le corps. Et Dieu, par sa puissance, a ressuscité le Seigneur, et nous ressuscitera nous aussi.

Ne le savez-vous pas ? Vos corps sont les membres du Christ. [...] Celui qui s'unit au Seigneur ne fait avec lui qu'un seul esprit. Fuyez la débauche. Tous les péchés que l'homme peut commettre sont extérieurs à son corps ; mais l’homme qui se livre à la débauche commet un péché contre son propre corps.

Ne le savez-vous pas ? Votre corps est un sanctuaire de l'Esprit Saint, lui qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu ; vous ne vous appartenez plus à vous-mêmes, car vous avez été achetés à grand prix. Rendez gloire à Dieu dans votre corps.

La débauche, 3 fois nommée ! Pornéia en grec, d'où "pornographie"… Si l'apôtre Paul éprouve le besoin de parler de cela à sa communauté de Corinthe, c'est que celle-ci avait des problèmes sérieux en ce domaine du sexe. Une ville portuaire cosmopolite, de marins, de soldats, de voyageurs, de fêtards, d’esclaves.

Paul ne fait pas une leçon de morale, il propose un repère de foi sur le corps : le corps, il est pour le Seigneur, et le Seigneur est pour le corps. enseigne que le corps ressuscitera, par la même puissance que Dieu le Père a développée pour la résurrection de son Fils Jésus. Quelle destinée ! Quelle dignité pour notre corps !

Ne le savez-vous pas ? Paul ajoute un autre repère essentiel : Vos corps sont les membres du Christ. Etre membre du Christ pour Paul, c'est être membre de l'Eglise, qui est le corps dont la tête est le Christ. Tout ce que je fais, tout ce que je ressens dans mon corps, tout est lié à l'Eglise, tout mon corporel construit (ou abîme) l'Eglise, donc mes frères et sœurs en Christ.

Ne le savez-vous pas ? Il y a encore un autre repère : Votre corps est un sanctuaire de l’Esprit Saint, une demeure pour l'Esprit, son temple. Mon corps est relié à Dieu-Trinité, Père, Fils et Esprit. Vous ne vous appartenez plus à vous-mêmes, une phrase très dense qui me sort de moi-même, de tous mes environnements individuels, qui m'oriente vers un au-delà de moi-même, vers les autres et finalement vers l'Autre, vers Dieu.

Il s'agit du corps physique, bien sûr : ma vie corporelle dans tous ses aspects et dans de nombreux domaines, et face à toutes les conceptions actuelles, souvent divergentes, sur le corps humain. Et là, je peux m'attarder sur tel ou tel point : ma santé, la nourriture, le vêtement, les loisirs, etc. Mais, mon corps est aussi et surtout un instrument de relation avec les autres. Dans le langage de Paul, il n'y a pas d'un côté le corps et de l'autre l'âme. La personne humaine est un tout : relation, affection, intelligence, société, etc. Grâce au corps.

Dans ma prière, les "Me voici" du petit Samuel de la 1ère lecture, le "Voici, je viens" du psaume : Me voici, Seigneur, avec le corps que tu m'as donné, pour te servir, en moi-même et dans les autres. Dans l'Evangile, le oui des premiers apôtres à l'appel du Christ.

 

Un petit texte de Madeleine Delbrêl, cette apôtre dans ce qu'on appelait la "banlieue rouge" de Paris (… 1964) : Il faudrait que nous soyons en face de notre corps, comme le paysan devant sa terre : savoir ce que vaut notre corps ; l’estimer comme l’on dit. Savoir ses richesses et ses manques, ce qui le fortifie et ce qui l’affaiblit, essayer de l’harmoniser à ces grandes lois naturelles que Dieu a inventées et que nous évoquons lorsque nous voulons figurer l’union des âmes rachetées avec le Christ. C’est une joie d’offrir à Dieu pour un service de bonne volonté cette parcelle d’humanité charnelle venue du fond de générations pures ou coupables, d’en être dépositaires et d’avoir le pouvoir de la faire sanctifier.

Paul C.

https://www.michelledastier.com/images/veritable%20eglise-symboles/petit%20groupe%20louange.jpg

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article