Paroisse Colomiers

1 Tm 2, 1-8 Tous les hommes...

Lecture Priante

Lectio divina de la 2ème lecture du 25ème dimanche du temps ordinaire (année C)

(Lectio Divina)

Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :

comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce.

_________________________

Première lettre de saint Paul à Timothée (1 Tm 2, 1-8)
Bien-aimé, j’encourage, avant tout, à faire des demandes, des prières, des intercessions et des actions de grâce
pour tous les hommes, pour les chefs d’État et tous ceux qui exercent l’autorité, afin que nous puissions mener notre vie dans la tranquillité et le calme, en toute piété et dignité. Cette prière est bonne et agréable à Dieu notre Sauveur,  car il veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la pleine connaissance de la vérité. En effet, il n’y a qu’un seul Dieu, il n’y a aussi qu’un seul médiateur entre Dieu et les hommes : un homme, le Christ Jésus, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous. Aux temps fixés, il a rendu ce témoignage, pour lequel j’ai reçu la charge de messager et d’apôtre, je dis vrai, je ne mens pas, moi qui enseigne aux nations la foi et la vérité. Je voudrais donc qu’en tout lieu les hommes prient en élevant les mains, saintement, sans colère ni dispute.
_________________________

Je n'oublie pas la Lectio de dimanche dernier... Comment Paul voit la miséricorde : le mot grec eleos  renvoie à des mots hébreux, qui expriment des sentiments profonds venant des entrailles, des sentiments à la fois paternels et maternels. La miséricorde accordée à Paul est comme un des noms donnés à Dieu dans sa relation avec nous.

 

Tous les hommes, répété 3 fois ! Les présenter à Dieu dans des demandes, des prières, des intercessions et des actions de grâce. Tous, on peut penser à la parabole des ouvriers dits de la dernière heure. Dieu présente à tous son acte de miséricorde, au temps de chacun. Dieu veut  que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. Toute l'humanité est dans la mouvance de l’Église dans sa prière, dans sa pensée, dans son action. La prière dite "universelle" de chaque eucharistie... Les dimensions de l’Église sont bien plus larges que ce que nous voyons. Remarquons que Paul cite en particulier les chefs d’État. Le politique, dans notre prière.

 

Comment ? Par un seul médiateur entre Dieu et les hommes : un homme, le Christ Jésus. La miséricorde de Dieu passe par la médiation de Jésus-Christ, et de lui seul. Ce verset est unique dans la bible, il a fait couler beaucoup d'encre ! En particulier depuis Luther. Seul le Christ est intermédiaire de Dieu dans son œuvre de miséricorde envers nous.

 

Après le premier regard pour comprendre le texte, que me dit à moi ce texte ? Tous les hommes ! Est-ce que je vis, au moins un peu, cela ? Me dire que toute personne que je rencontre, que je côtoie tout simplement, est aimée de Dieu. Avoir une prière intérieure pour elle... Bénis-la, Seigneur. C'est faisable. C'est comme un réflexe que je puis demander au Seigneur, et il me le donnera. Sa bénédiction, je n'ai pas à me demander de quelle façon elle se fera, c'est son problème au Seigneur... en particulier en ce qui concerne les politiques !

 

Un seul médiateur, le Christ-Jésus. Y a-t-il concurrence chez moi, dans mes dévotions personnelles, entre la médiation du Christ et celle des saints, en particulier la Vierge Marie ? Les saints et Marie, prient avec moi, tout simplement. Ils ne donnent pas la grâce, ils la demandent avec moi, seul le Christ est médiateur de la miséricorde du Père.

 

Je peux entrer en prière. Toi et moi, Seigneur. Viens, Esprit Saint me suggérer ce que je peux te dire aujourd'hui au terme de cette lecture de prière, te dire et faire.

Paul C.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article