Paroisse Colomiers

Une soirée-barbecue au quartier Perget en plein d'été

Ce n’est pas la première fois qu’une des équipes du groupe de quartier Perget-Monturon se réunit le soir autour d’un repas. La dernière rencontre de cette équipe avait eu lieu à la fête de Pierre et Paul (fin juin) au bord du lac du Perget http://paroissecolomiers.com/29-juin-2020. htmlCe 15 juillet, c’était une nouvelle fois dehors (distanciation physique oblige) à l’occasion de notre premier barbecue. Nous étions donc une petite dizaine chez l’un des paroissiens à profiter joyeusement d’une soirée estivale bien sympathique. Au-delà des saucisses, du porc mariné, des beignets de crevette, de la salade de saison, des fromages, des desserts et des différents apéritifs, c’est évidemment l’ambiance simple, chaleureuse et fraternelle mais aussi l’écoute et la bienveillance que les participants ont voulu retenir. Un moment de partage, d’amitié et de prière. D’ailleurs, et unanimement, nous avons convenu qu’il faudrait évidemment recommencer.

https://photos.app.goo.gl/48DaxqJabBzyhPid6 

Le repas ne fait pas tout. C’est tout d’abord le Christ qui nous réunissait et il était là parmi nous. A notre habitude, nous avons médité l’Evangile du jour selon Saint Matthieu 11, 25-27. Comme nous aimons également innover, un peu, nous ne l’avons pas lu mais écouté sur le site « Prie en chemin » : une méditation guidée audio chaque jour par les Jésuites. Ceux d’entre nous souhaitant être éclairés lors de la lecture des Evangiles connaissaient déjà les sites « Evangeli » ou « Regnum Christi » mais « Prie en chemin » (https ://prienchemin.org) s’est révélé être une belle découverte. Nous recommandons !!!

L’évangile du jour (Mr 11, 25-27) est très court mais certainement difficile à déchiffrer. Sans être exhaustif de nos échanges, ni même certains de notre lecture, voici quelques extraits :

-   « Ce que tu as caché aux sages et au savants, tu l’as révélé aux tout-petits » ; il s’agit bien sûr d’une invitation à l’humilité, humilité non par comme une finalité mais comme un moyen pour rendre nos cœur plus disponibles à la parole de Dieu ; s’il nous arrive d’être des tout-petits, il nous arrive également d’être des sages ou des savants à notre façon, sans être des grands de ce monde, à finir par croire en notre propre sagesse humaine ; nous en revenons au danger de l’orgueil ; certains ont lié cet Evangile à la parabole du semeur de dimanche dernier et en se rappelant que les « Ronces » sont une réalité douloureuse et rendent le chemin plus difficile ; nous ne sommes pas parfaits, nous ne sommes pas des saints, mais devons continuellement nous rappeler que nous cheminons vers un bonheur par Dieu ; d’autres ont associé cet Evangile à celui où Jésus demande à ce qu’on laisse venir les petits-enfants à lui, probablement pas ces petits êtres humains en bas-âge mais tous ceux suffisamment humbles de cœur pour se laisser modeler par l’Esprit.

-   « Tout m’a été remis par le Père » ; Jésus ne met-il pas en pratique le verset précédent ? en montrant lui-même l’exemple de Son humilité ? en s’adressant directement au Père ? en « proclamant sa louange » ? En reconnaissant une obéissance totale ? Face au gigantisme de ce mystère trinitaire que le Fils nous donne d’entrevoir, nous ne pouvons que rendre grâce et reconnaître humblement notre besoin d’être aimés par le Père.

 

Cette soirée a également été l’occasion d’accueillir Anne, épouse d’un des paroissiens. Peut-être avait-elle un peu d’appréhension de rejoindre un groupe de quartier, un groupe de prière, mais force est de constater qu’elle n’a pas été déçue et regrette seulement de ne pas être venue avec sa mère. Une prochaine fois peut être J. Cette nouvelle venue a permis à chacun de se présenter. Le tour de table a été interminable tant chaque présentation était un prétexte sympathique pour divaguer dans la bonne humeur sur les expériences de chacun, ses enfants, ses origines, ses changements de trajectoire, sa vie au sein de la paroisse ou du diocèse… Nous croyons nous connaître mais nous avons tellement appris sur ceux que nous côtoyons déjà depuis un certain temps. Ces échanges ont également mis en évidence sans larmoiement excessif les craintes liées aux conséquences du covid qui planent finalement sur beaucoup d’entre nous. Des épreuves nous attendent sans doute !

 

Nous nous sommes séparés vers 22 heures chacun avec sa branche de verveine fraiche.

 

La prochaine rencontre de cette équipe aura lieu début septembre. Une autre équipe du quartier se réunira peut être d’ici là.

Olivier Chancel

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article