17ème Dimanche ordinaire A

Publié le par Père Jean-Christophe Cabanis

1R 3,5.7-12 ; Ps 119(118),57.72.76-77.127-128.129-130.; Romains 8,28-30. ; Matthieu 13,44-52.

******************

Nous continuons à entendre les paraboles de Jésus. Jésus nous parle du Royaume à travers les paraboles. Aujourd’hui, il nous dit que le Royaume des Cieux est un trésor. Encore faut-il y tomber dessus en creusant. Il est une perle fine qu’il faut aussi chercher. Il est comme un filet qui ramène à terre plein de poissons mais qui demande un tri.

Si le trésor est caché en profondeur dans le champ, c’est pour qu’il soit protégé, qu’il ne soit pas à la merci de toutes les approches superficielles. Pour découvrir le trésor, il faut le chercher, il faut creuser. Et puis, lorsqu’il l’a trouvé, le laboureur ou le chercheur de perles vend tout ce qu’il a pour se les procurer. Il fait des choix radicaux pour pouvoir acquérir ce qui est pour lui le plus important.

Demandons-nous quel est ce trésor dans nos vies.

Est-ce que c’est la foi ? La foi n’est pas toujours recherchée, elle peut nous arriver dessus comme une soif soudaine de conversion. Ce n’est pas toujours calculé, la foi peut arriver à l’improviste dans nos vies. Pourtant, il y a une préparation intérieure, un terrain favorable, il y a une recherche même inconsciente. Lorsque la foi est là, ainsi que la vocation, il faut l’entretenir, la nourrir, faire des choix, le choix de Dieu, protéger son trésor !

Il y a le trésor de l’amour. Ce peut être la découverte de celui ou celle qu’on aime pour la vie. Alors il faut faire des choix qui s’appellent le mariage, la fidélité, la famille. Toute notre vie se construit autour de ce trésor. Il y a d’autres trésors, celui de l’amitié, du travail ou du loisir que l’on aime…

Le trésor que Salomon demande dans la première lecture, c’est la sagesse. Et il est félicité pour cela par le Seigneur. Salomon est roi d’un grand Royaume, il veut y consacrer sa vie, il veut prendre soin de tous. Alors le Seigneur va lui accorder la sagesse qui sera remarquable en particulier lorsqu’il rendra un jugement entre deux femmes qui se réclament mères du même enfant. Il saura, par sa sagesse, remettre l’enfant à sa vraie mère et confondre la fausse.

St Paul parle aussi à sa façon du Royaume. Il rappelle que le dessein d’amour de Dieu pour les hommes, c’est de les configurer au Christ. D’en faire une multitude de frères. Nous sommes appelés à participer à ce Royaume, un Royaume de fraternité, de justice, à suivre toujours plus Celui qui nous appelle, le Christ, roi de ce Royaume.

Le trésor de ce Royaume est caché dans le cœur de chaque homme, chaque femme, chaque enfant. C’est à nous de trouver ce trésor, de déceler ce qu’il y a de meilleur chez l’autre, de lui révéler aussi son trésor qu’il a au fond de lui-même et qu’il n’a peut-être pas encore découvert.

Salomon demande la sagesse pour pouvoir discerner le bien et le mal pour son royaume. Et Jésus propose la dernière parabole du filet plein de poissons. Mais il faut faire le tri, garder les bons et rejeter les mauvais. Le Royaume de Dieu est exigeant, il exige le refus et le rejet du mal. Il exige de faire du tri dans nos vies. Ne pas faire le tri chez les autres, à la place des autres, mais en soi, dans son cœur.

Le Royaume des Cieux est finalement un travail. Il faut chercher, creuser, trier, accepté d’être travaillé par l’Esprit ! Il faut surtout pardonner, prier, louer, partager. Sachons partager notre trésor de se savoir aimés de Dieu.

Père Jean-Christophe Cabanis, image https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/564x/98/24/5b/98245b685ebe332491454419def272f6.jpg

01 août 2017 Nettoyage de l'église Ste-Radegonde, Pèlerinage diocésain à Lourdes (une feuille rose disponible à la fin des messes dominicales, pour l'inscription)

Publié dans Mots du curé, Dimanche

Commenter cet article