Paroisse Colomiers

1Cor 15,45-49 Le Christ, nouvel Adam

 

Lecture Priante de la 2ème lecture du 7ème dimanche ordinaire année C

Lectio Divina

Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :

comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce.

 

Première lettre de Saint Paul aux Corinthiens (15,45-49) L’Écriture dit : le premier homme, Adam devint un être vivant ; le dernier Adam, le Christ, est devenu l'être spirituel qui donne la vie. Ce qui vient d'abord, ce n'est pas le spirituel, mais le physique ; ensuite seulement vient le spirituel. Pétri d’argile, le premier homme vient de la terre ; le deuxième homme, lui, vient du ciel. Comme Adam est fait d’argile, ainsi les hommes sont faits d’argile ; comme le Christ est du ciel, ainsi les hommes seront du ciel. Et de même que nous nous aurons été à l'image de celui qui est fait d’argile, de même nous serons à l'image de celui qui vient du ciel.

 

Dimanche dernier, l'apôtre Paul : Nous proclamons que le Christ est ressuscité d'entre les morts ; comment certains d'entre vous peuvent-ils affirmer qu'il n'y a pas de résurrection des morts ? Paul enchaîne un peu plus loin dans sa lettre sur une question légitime : Mais quelqu’un pourrait dire : Comment les morts ressuscitent-ils ? avec quelle sorte de corps reviennent-ils ?

 

Aujourd’hui, dans un langage un peu déroutant pour nous, Paul propose un éclaircissement sur ce "comment" à partir de l'image d'une semence. Dans le verset, non cité ici, qui précède cette lecture : ce qui est semé corps physique ressuscite corps spirituel ; car s’il existe un corps physique, il existe aussi un corps spirituel. Paul ne va pas se lancer dans une description de ce "corps spirituel" qui nous attend, c’est le secret du Seigneur. Il préfère nous inviter à réfléchir et prier dans une autre direction centrée sur notre lien au Christ.

 

Deux étapes dans l'histoire de l'humanité, l'étape du "premier Adam" et celle du "dernier Adam". Le mot "Adam", dans l'hébreu de la bible, veut tout simplement dire l'homme, l'être humain en général ; il ne désigne pas un personnage particulier. D'autres mots désignent l'être humain masculin et l'être humain féminin.

 

Étapes d'opposition et de continuité, en reprenant les termes de Paul : Premier Adam et Dernier Adam, Premier homme et Deuxième homme, le physique et le spirituel, l'argile et le ciel. Un missel du dimanche introduit ainsi cette lecture : "Nous portons en nous deux hérédités, celle d'Adam et celle de Jésus Christ", comme deux gènes. L'hérédité originelle, innée, du risque du péché, du mal, de la fragilité de notre liberté ; c'est "l'être physique". Et "hérédité" de notre appartenance au Christ ressuscité, vainqueur du mal et de la mort ; c'est "l'être spirituel".

 

Je peux orienter ma réflexion et ma prière en ajoutant aux mots de notre texte, les termes vieil homme et homme nouveau pris dans une autre épître, termes inspirés des rites du baptême : Vous vous êtes dépouillés du vieil homme avec ses agissements, et vous avez revêtu le nouveau, celui qui s'achemine vers la vraie connaissance en se renouvelant à l'image de son Créateur (Col3,9s.). Je suis en marche vers ma résurrection si je lutte contre tout ce qui est vieux en moi, le péché, la médiocrité, le manque d'ouverture aux autres, etc. Contre ce qui en nous est à l'image de celui qui est fait d’argile, le "Premier Adam". Mon modèle d'humanité est de devenir à l'image de celui qui vient du ciel, Jésus Christ. Je suis alors en marche vers ma résurrection.

Paul C.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article