1Cor 1, 26-31 Voilà ce que Dieu a choisi

Publié le par Paul C.

Lecture Priante de la 2ème lecture du 4ème dimanche ordinaire année A
Lectio Divina
Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :
comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce.
 
Première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens (1,26-31)
Frères, vous qui avez été appelés par Dieu, regardez bien : parmi vous, il n’y a pas beaucoup de sages aux yeux des hommes, ni de gens puissants ou de haute naissance. Au contraire, ce qu’il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi, pour couvrir de confusion les sages ; ce qu’il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi, pour couvrir de confusion ce qui est fort ; ce qui est d’origine modeste, méprisé dans le monde, ce qui n’est pas, voilà ce que Dieu a choisi, pour réduire à rien ce qui est ; ainsi aucun être de chair ne pourra s’enorgueillir devant Dieu. C’est grâce à Dieu, en effet, que vous êtes dans le Christ Jésus, lui qui est devenu pour nous sagesse venant de Dieu, justice, sanctification, rédemption. Ainsi, comme il est écrit : "Celui qui veut être fier, qu’il mette sa fierté dans le Seigneur".
 
 
- Dimanche dernier, Paul terminait par ces mots définissant sa mission : annoncer l'Evangile, et cela sans avoir recours au langage de la sagesse humaine, ce qui rendrait vaine la croix du Christ. Plus que les sagesses, que les raisonnements persuasifs, que les grands discours, Paul préfère le langage de la Croix. Face aux divisions que les diverses sagesses peuvent engendrer, aux admirations et partis pris pour la parole ou la personne de tel ou tel prédicateur, une seule référence, le Christ en Croix, le Christ dans son œuvre suprême de salut, de libération de l'homme, sagesse venant de Dieu, justice, sanctification, rédemption.
. Juste avant l'extrait liturgique de ce jour, cette phrase : Ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes, et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes. La folie de Dieu, folie d'amour, la faiblesse de Dieu, faiblesse d'amour, c'est de venir habiter notre monde, de s'y incarner en son Fils Jésus, jusqu'à y souffrir et mourir d'amour pour nous ressusciter en lui. Paul ne fuit pas la sagesse, la réflexion, le raisonnement, il en fait preuve abondamment dans ses lettres, mais à leur juste place au service du Christ.
- La folie, voilà ce que Dieu a choisi, Paul le répète 3 fois... Folie, pas de gens puissants ou de haute naissance... Ce qu'il y a de faible... ce qui est d'origine modeste, méprisé... ce qui n'est pas... C'est sa communauté de Corinthe, une communauté où les pauvres sont majoritaires. Voilà ceux que Dieu préfère, au sein des fortes tensions et querelles dans cette communauté, nous l'avons vu les dimanches précédents. L'Evangile des Béatitudes de ce dimanche présente divers visages de cette pauvreté. Heureux les pauvres de cœur... Dans la première lecture, le prophète Sophonie fait dire au Seigneur : Je laisserai chez toi un peuple pauvre et petit, un reste d'Israël. La bible dira que ce "reste" sera le germe d'un renouveau du peuple. On peut dire que ce "reste", c'est l'Eglise dans le monde et pour le monde ; que c'est aussi toutes les humains qui ont ce cœur de pauvre et qui découvriront un jour le Pauvre, Jésus, devant Dieu à leur mort.
- C'est grâce à Dieu que vous êtes dans le Christ Jésus. C'est un don de Dieu. Seigneur Jésus, tu me donnes cette grâce. Apprends-moi l'esprit de pauvreté, particulièrement dans ma relation à autrui. Délivre-moi de l'esprit de possession. Donne-moi la sagesse venant de toi. Donne-moi la sagesse des mains ouvertes qui attendent et accueillent. Vide mes mains du trop plein de moi-même et d'une foule d'encombrants. Ô merveille, qu’on puisse ainsi faire présent de ce qu’on ne possède pas soi-même, ô doux miracle de nos mains vides ! (Bernanos, in Le Journal d'un curé de campagne)

http://www.ssccjm.org/spiritualite/beatitudes/i_beatitudes/Mains_Beati.jpg
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article