1Cor 2,1-6 Rien d'autre que Jésus crucifié...

Publié le par Paul C.

Lecture Priante de la 2ème lecture du 5ème dimanche ordinaire année A

Lectio Divina

Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :

comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce.

 

 
Première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens (2,1-5)
Frères, quand je suis venu chez vous, je ne suis pas venu vous annoncer le mystère de Dieu avec le prestige du langage ou de la sagesse. Parmi vous, je n’ai rien voulu connaître d’autre que Jésus Christ
ce Messie crucifié. Et c’est dans la faiblesse, craintif et tout tremblant, que je me suis présenté à vous. Mon langage, ma proclamation de l’Evangile, n’avaient rien d’un langage de sagesse qui veut convaincre; mais c’est l’Esprit et sa puissance qui se manifestaient, pour que votre foi repose, non pas sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.

 

- Quand je suis venu chez vous... Paul arrivait d'Athènes (Actes des Apôtres 17,16s.). Dans un magnifique discours devant les intellectuels de l'Aréopage, il avait tenté de les attirer par des arguments philosophiques sur l'existence d'un Dieu unique, créateur de toute chose, entrevu confusément dans la multitude de leurs dieux et croyances et maintenant incarné en Jésus, mort en croix et ressuscité. C'est ce qu'il appelle le langage de sagesse qui veut convaincre. Ce fut un flop ! Un Dieu crucifié, cela ne tient pas, ce n'est pas raisonnable, c'est fou ! Quelques personnes seulement se sont dites intéressées.

- Et Paul est vite reparti, vers Corinthe, vers un public populaire, mélangé, modeste, pauvre. Il a renoncé aux arguments qui veulent absolument persuader que son chemin chrétien est le meilleur chemin spirituel, le seul et le vrai. Il a renoncé aux beaux discours. Il s'est présenté dans la faiblesse, craintif et tout tremblant. Il a opté pour une proclamation de l'Evangile, une simple annonce de Jésus Crucifié. Il a présenté en paroles et en actes la personne et le message de Jésus, tout simplement, sans forcer les consciences, comme on voit faire le Christ dans les Evangiles. Il s'est appuyé sur l'Esprit et sa puissance beaucoup plus que sur ses talents oratoires. Dans d'autres circonstances, Paul saura argumenter, comme dans l'épitre aux Romains, mais toujours en appelant à une conversion personnelle au Christ mort et ressuscité. Le mystère de Dieu, c'est une entrée en Dieu Trinité, en sa vie qui n'est qu'amour. On ne crée pas l'amour chez quelqu'un par des discours superbes sur l'amour, mais par des actes d'amour...

- Et moi face à ce texte ? Ma foi, une culture seulement ? Une habitude ? Une adhésion personnelle à la personne du Christ ? L'Esprit Saint et sa puissance divine dans ma vie ? Une part nécessaire de nourriture intellectuelle pour pouvoir parler de Dieu, mais au service de ma foi personnelle et de mes convictions d'Eglise ? Multiples questions... Prière au Seigneur qui me demande dans l'Evangile du jour d'être sel de la terre... lumière du monde. Prière au Seigneur qui m'invite dans la première lecture à partager, à accueillir, à vivre en justice... Le psaume du jour est un portrait de croyant que je vais méditer.

Paul C.

http://abbaye-veniere.fr/images/4b-icones-contemporaines/croix-trinitaire-z.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article