Paroisse Colomiers

1Co 9, 16-23 Annoncer l'Evangile

Lecture Priante de la 2ème lecture du 5ème dimanche ordinaire année B

Lectio Divina

Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :

comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce

 
1ère lettre de Saint Paul aux Corinthiens (9,16...23)
Frères, annoncer l'Evangile, ce n’est pas là pour moi un motif de fierté, c'est une nécessité qui s'impose à moi. Malheur à moi si je n'annonçais pas l'Evangile  ! Certes, si je le fais de moi-même, je mérite une récompense. Mais je ne le fais pas de moi-même, c’est une mission qui m’est confiée. Alors, quel est mon mérite ? C’est d'annoncer l'Evangile sans rechercher aucun avantage matériel, et sans faire valoir mes droits de prédicateur de l'Evangile. Oui, libre à l'égard de tous, je me suis fait l’esclave de tous afin d'en gagner le plus grand nombre possible. […] Avec les faibles, j’ai été faible pour gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous pour en sauver à tout prix quelques-uns. Et tout cela, je le fais à cause de l'Evangile, pour y avoir part, moi aussi.
___________________________________________________________________
 

Que dit le texte ? Je remarque ses deux éléments essentiels : annoncer l'Evangile et une attitude pour cela : libre à l'égard de tous et esclave de tous, tout à tous. Paul a une hantise, l'annonce de l'Evangile, une nécessité, écrit-il. Et il serait malheureux s'il ne le faisait pas. Bien plus, c'est une mission. Une nécessité, ça renvoie à soi-même, à un choix venant de soi-même ; une mission, cela se reçoit de quelqu'un. "Celui qui m’a mis à part depuis le sein de ma mère, et m’a appelé par sa grâce, a jugé bon de révéler en moi son Fils afin que je l’annonce parmi les païens"(Galates 1,15). "J'ai été saisi par le Christ" (Philippiens 3,12). Saisi par le Christ sur la route de Damas, "retourné" par le Christ. Alors que, de sa propre initiative, il partait persécuter des chrétiens.

 

Paul n'agit donc pas de lui-même et pour lui-même. Il se veut libre à l'égard de tous, sans rémunération des membres de ses communautés, gratuitement, sans recherche d'une dignité quelconque. Cette mission, Paul la réalise comme serviteur de tous, esclave de tous. Un esclave n'est pas payé ! Paul agit dans un grand respect de tous, spécialement des plus faibles, des plus fragiles. Dans l'Evangile de ce jour, Jésus dit : Allons ailleurs… afin que là aussi je proclame l'Evangile, car c'est pour cela que je suis venu. L'Évangile, la "Bonne Nouvelle"...

 

Que me dit ce texte ? Quel résonance en moi a-t-il ? Par mon baptême, je suis prêtre (priant), prophète (annonceur de Dieu) et roi (acteur dans ce monde, dans la société). Sous quelle forme suis-je appelé à prier cet Evangile ? A être prophète, à annoncer l'Evangile ? A le mettre en action, à être rayonnant de quelque chose de Dieu ? Suis-je appelé à dire parfois ouvertement ma foi ? Est-ce que je m'évangélise dans ma vie personnelle, familiale, professionnelle, etc ?

 

Bien des questions me pressent. Que vais-je en dire au Seigneur ? Quel va être le contenu de ma prière devant les paroles de l'apôtre Paul ? J'ai des pardons à demander, des remerciements à dire au Seigneur, des actions de grâce, des demandes à faire. Mais sans me culpabiliser indûment, sans me crisper, le Seigneur ne me demande que mon possible. Car il est plein de miséricorde : Souviens-toi, Seigneur, dit Job dans son malheur et dans un grand moment de désespoir. Je peux prier avec le psaume : le Seigneur guérit les cœurs brisés et soigne leurs blessures.

 

Vivre dans la grâce du texte. J'ai peut-être à décider d'un point d'effort précis dans ce domaine de l'annonce de l'Evangile, même si c'est un petit point. Tout pas en avant, même minime, est béni par le Seigneur et se vit dans le souffle de l’Esprit.

Paul C.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article