Paroisse Colomiers

1er dimanche de l'Avent - il nous faut veiller pour voir ce qui est en train de naître ...

Les lectures du 1er dimanche de l'Avent Image du Blog mamietitine.centerblog.net

En effet pour la majorité des gens, ces 4 semaines sont simplement l'avant Noël et non pas l'Avent de Noël, c'est-à-dire l'avènement de Dieu, le temps de la venue de Dieu.

Le mot "avent" vient du latin "adventus" qui signifie "arrivée". Il désignait d'abord Noël, le temps de l'arrivée de Dieu sur terre ... Peu à peu, il a servi à nommer la période préparatoire de Noël, on appela même ces semaines le "carême de la St Martin", parce que le 1er concile de Macon en 582 prescrivait la pénitence et le jeûne du 11 novembre à Noël.

En résumé, l'Avent c'est le temps où les chrétiens se disent "le Seigneur vient", cela en compagnie des prophètes Isaïe, Jérémie et aussi de Marie et Jean-Baptiste.

Mais passons à ce texte d'Evangile que je viens de lire ... Ne vous est-il jamais arrivé de râler contre une serrure qui ne veut pas s'ouvrir ... en fait vous vous étiez tout simplement trompé de clé ... Souvent l'Evangile ne livre pas ce qu'il veut nous offrir parce que nous n'avons pas la bonne clé.

C'est un peu le cas aujourd'hui. On peut se servir de ce texte de Matthieu pour menacer ou semer un peu la panique : méfiez-vous, tenez-vous à carreau sinon vous allez voir ce qui va vous arriver ; vous serez engloutis comme les gens du temps de Noé qui n'ont pas vu venir le déluge.

(Au passage quand Jésus parle de ces 2 hommes et de ces 2 femmes, l'un(e) est pris(e) et l'autre laissé(e), il fait simplement allusion à Noé qui aurait pris arbitrairement un couple de chaque espèce animale, à regarder de plus près, il n'y a pas beaucoup de chance que nous soyons dans le bateau des élus)

Comme on est facilement enclin à ne regarder que les catastrophes ou les cataclysmes, effectivement on peut s'inquiéter pour l'avenir, sans compter que les journaux et tous les médias abondent dans ce sens : tremblement de terre, typhon, tsunami, ... crimes, viol, hold-up ... il y a toujours de quoi s'inquiéter.

Mais il y a un autre regard que nous propose l'évangile de ce jour, c'est garder en permanence une attitude de veille. Imaginez que vous vouliez entrer dans une ville que vous ne connaissez pas et où vous n'êtes jamais allé (je reste dans l'ancien monde où il n'y avait pas de GPS!), vous n'allez pas vous faire décrire la ville, mais l'itinéraire que vous souhaitez prendre, soit par l'autoroute, en principe c'est le plus rapide, soit par les petites routes si vous avez le temps ... Dans les deux cas, pendant tout le trajet vous ferez attention, non seulement aux panneaux indicateurs mais aussi à tous les endroits que l'on vous a signalés : virages dangereux, radars, monuments, églises, magasins, auberge, ... bref pendant tout le trajet, votre attention sera maintenue éveiller par tous ces petits détails ...

Il en est de même durant ce temps de l'Avent, comme il est dit dans une prière eucharistique :"savoir lire les signes des temps", rester éveillé car le monde est en train de changer. Le fils de l'homme va venir, il est là ... Au bout de la nuit, il y a l'aurore et sa pleine lumière. Il nous faut veiller pour voir ce qui est en train de naître, sortir de notre sommeil comme le disait St Paul, être prêt pour s'étonner, s'émerveiller, chanter, danser, prêt pour la naissance de Dieu. Il suffit d'ouvrir les yeux, il est là, à tout instant. Un regard qui vit dans le présent et qui habite déjà l'avenir. Un regard qui s'allume déjà aux lumières de Noël :"Venez, marchons à la suite de Jésus, lumière de Vie"

Abbé Charles de Llobet

 

colomiers ; messe en familles ; 1er dimanche de l'avent

colomiers ; messe en familles ; 1er dimanche de l'avent

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article