Paroisse Colomiers

La messe de la première communion, au jour de la Pentecôte, m'évoque...

" [...] Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n'y entrera point.  Puis il les prit dans ses bras, et les bénit, en leur imposant les mains." (Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ selon Saint-Marc 10 : 13-16)

L'extrait de cet Évangile peut résumer la célébration de la 1ère communion effectué ce dimanche à Sainte-Radegonde. L'église était pleine à craquer. Difficile de trouver une place et de se faufiler dans les allées. Je me souviens encore le jour où j'ai reçu l'hostie pour la première fois. Cette nourriture essentielle et spirituelle pour toute la vie d'un(e) chrétien(ne) car elle institue l'Eucharistie, autrement dit la commémoration de la Sainte Cène, le dernier repas de notre Seigneur Jésus-Christ avant d'être livré. Aujourd'hui, c'est également la fête de la Pentecôte, la descente de l'Esprit-Saint sur les apôtres. Doubles fêtes donc. Quels beaux cadeaux de Dieu qui nous rassemble en ce jour !
Le mot "Cadeau" est mis volontairement au pluriel.
En effet, à travers la 1ère communion, les jeunes enfants continuent leur chemin sur la foi chrétienne en prenant pour la  1ère fois le corps consacré de Jésus-Christ. Recevoir ce Corps, c'est décider de faire une place dans notre cœur  pour notre Seigneur Jésus a rappelé notre curé Jean-Christophe.
Le deuxième cadeau est le don de l'Esprit-Saint d'où la fête de la Pentecôte expliquée plus haut. Un Esprit "défenseur" mais aussi un Esprit "rassembleur" pour garder la continuité et l'unité de notre Église.
Serions-nous prêt alors à nous rassembler davantage dans l'amour de Dieu notre Père ? Serions-nous prêt à cheminer tous ensemble comme des sœurs et des frères  à proclamer les merveilles que Dieu a faites pour nous ?
Si notre langue et nos coutumes sont différentes, ce qui doit nous réunir c'est de parler d'une même voix en disant que notre Dieu nous aime et en tant que Père, nous sommes tous ces enfants. D'où la Sainte Parole de Jésus que j'ai mise au début de cette article " Laissez-venir à moi les petits enfants [...] " Une parole faite pour les jeunes qui retentira certainement lors du synode des évêques prévu sur cette thématique au mois d'Octobre de cette année. Événement  à suivre...

Clément S.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article