Paroisse Colomiers

1Th 1, 1-5 L'annonce de l'Evangile

Lecture Priante de la 2ème lecture du 29ème dimanche ordinaire année A
(Lectio Divina)
Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur,
pour comprendre ce texte, pour me l'appliquer,
pour le prier et pour vivre dans sa grâce.

 

Première lettre de saint Paul apôtre aux Thessaloniciens (1,1-5)

Paul, Silvain et Timothée, à l’Église de Thessalonique qui est en Dieu le Père et dans le Seigneur Jésus Christ. À vous, la grâce et la paix. À tout moment, nous rendons grâce à Dieu au sujet de vous tous, en faisant mémoire de vous dans nos prières. Sans cesse, nous nous souvenons que votre foi est active, que votre charité se donne de la peine, que votre espérance tient bon en notre Seigneur Jésus Christ, en présence de Dieu notre Père. Nous le savons, frères bien-aimés de Dieu, vous avez été choisis par lui. En effet, notre annonce de l’Évangile n’a pas été, chez vous, simple parole, mais puissance, action de l’Esprit Saint, pleine certitude.

 

Un début de lettre selon la forme habituelle des lettres de ce temps. A l'Eglise de Thessalonique, à l'Eglise présente à Thessalonique. Dans un diocèse, dans une paroisse, toute l'Eglise est là, l'Eglise universelle. Ai-je conscience que cela concerne ma paroisse, mon groupe particulier chrétien ? Une Eglise qui est en Dieu le Père et dans le Seigneur Jésus Christ. "Être en", une expression favorite de Paul, en Christ, dans l'Esprit Saint : être greffé en, être partie de, faire corps avec… Je fais corps avec Dieu, je suis membre de Dieu ! A vous la grâce et la paix, une belle façon de dire "bonjour", proche de la salutation du prêtre en ouverture d'une messe : La grâce de Jésus notre Seigneur, l'amour de Dieu le Père et la communion de l'Esprit Saint, soient toujours avec vous. Suis-je attentif à cette salutation qui me souhaite la présence de la Sainte Trinité ?

 

Nous rendons grâce à Dieu au sujet de vous tous. Paul est toujours plein d'admiration pour les premières communautés chrétiennes. Même si souvent il leur fait des reproches. Où en suis-je de mes admirations et de mes critiques envers ma communauté ? Comment puis-je justifier tout cela ? Quelle est la part d'admiration et la part de reproches ? Tout cela dans ma prière ? Et dans ma vie ?

 

Foi... charité... espérance. Les 3 vertus théologales, comme il sera dit plus tard par les théologiens, ("théologales", étymologiquement : qui ont Dieu pour objet, pour but). Pour Paul, ces vertus, que ce ne soit pas seulement des mots ou des idées, mais des réalités actives, se donnant de la peine, tenant bon. Avec nos forces humaines, et aussi en notre Seigneur Jésus Christ et en présence de Dieu notre Père.

 

Vous avez été choisis. Autres mots : élus, appelés, envoyés… Un thème fréquent dans la bible. Je suis un "élu" de Dieu parce qu'il m'aime, élu au sein de l'Eglise. Tous les être humains sont aussi élus, mystérieusement, dans d'autres circonstances que la mienne. La première lecture de ce jour me fait entendre cette parole que l'auteur met dans la bouche de Dieu envers un païen, Cyrus, qu'il qualifie de messie, de chargé d'une mission : Je t'ai appelé par ton nom... Le Seigneur m'a proposé dans l'Eglise une mission particulière, à moi seul réservée. Pas de crainte, le Seigneur ne demande jamais l'impossible, et il est toujours avec ses élus.

 

L'annonce de l'Evangile chez vous… Les spécialistes de la bible datent la lettre de Paul d'une vingtaine d'années après la mort-résurrection du Christ ; son texte est le plus ancien écrit du Nouveau Testament, avant les Evangiles. Vingt ans après Pâques-Pentecôte, l'Evangile est déjà en Europe, au nord de la Grèce. Le livre des Actes des Apôtres se fait largement écho des difficultés et des joies de cette évangélisation. Paul affirme que tout s'est finalement réalisé par puissance, action de l'Esprit Saint. La puissance de l'Esprit en moi ? En ai-je conscience ? Quelle est ma prière à l'Esprit ? C'est la Journée de la Mission Universelle de l'Eglise, Journée Missionnaire Mondiale. Le psaume du jour chante : Racontez à tous les peuples sa gloire, à toutes les nations ses merveilles. Et dans l'évangile, Jésus, astucieux, s'arrange pour que ses contradicteurs juifs de ce jour-là, qui se disent très pieux, sortent de leur poche une pièce romaine, donc païenne, et il leur lance le fameux "Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu". Une invitation que je peux comprendre de plusieurs façons, dont celle-ci : Soyez présents et actifs dans l'universel, la vie profane quotidienne, avec le religieux de votre foi.

Paul C.

Merci à l'auteur de cette image

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article