Paroisse Colomiers

1Th 2,7b-9.13 Parole de Dieu dans parole d'homme

Lecture Priante de la 2ème lecture du 31ème dimanche ordinaire année A

(Lectio Divina)

Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur,

comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce.

 

Première lettre de saint Paul apôtre aux Thessaloniciens (2, 7b-9.13)
Nous avons été pleins de douceur avec vous, comme une mère qui entoure de soins ses nourrissons. Ayant pour vous une telle affection, nous aurions voulu vous donner non seulement l’Évangile de Dieu, mais jusqu’à nos propres vies, car vous nous étiez devenus très chers. Vous vous rappelez, frères, nos peines et nos fatigues : c’est en travaillant nuit et jour, pour n’être à la charge d’aucun d’entre vous, que nous vous avons annoncé l’Évangile de Dieu. [… ]
Et voici pourquoi nous ne cessons de rendre grâce à Dieu : quand vous avez reçu la parole de Dieu que nous vous faisions entendre, vous l’avez accueillie pour ce qu’elle est réellement, non pas une parole d’hommes, mais la parole de Dieu qui est à l’œuvre en vous, les croyants.

 

Nous... Paul, (avec Sylvain et Timothée nommés au tout début de la lettre), apôtres du Christ, souligne le début du verset non cité aujourd'hui (v.7a). Des traits importants de la personnalité humaine de Paul transparaissent ici comme rarement dans ses écrits : Douceur... Comme une mère qui entoure de soins ses nourrissons... Affection... Vous nous étiez devenus très chers... Dans la partie non citée (v.10-12) : nous avons pris soin de chacun de vous comme un père ses enfants. Puis Paul fait allusion à son comportement à Thessalonique : peines...fatigues... travaillant nuit et jour pour n'être à la charge d'aucun d’entre vous... L'homme Paul, dans son affectivité, dans sa sensibilité, dans son comportement plein de délicatesse envers ses hôtes, dans l'exercice de son métier de tisseur de tentes pour n'être à la charge d'aucun d'entre vous.

 

Et voici pourquoi... Une action de grâces surgit spontanément. La parole de Dieu que nous vous faisions entendre... La parole humaine et l'action humaine de Paul sont transmetteurs d'une autre parole, la Parole de Dieu. Paul évangélise avec toute sa personne. Il n'est pas comme un acteur de théâtre ou de cinéma qui joue un rôle en faisant semblant, en se mettant dans la peau d'un personnage. Une parole humaine, dans des mots et dans tout le comportement, à l’intérieur d'une autre parole, celle de Dieu.

 

Que me dit ce témoignage de Paul ? Il m'interroge sur ma foi de chrétien. Mon authenticité chrétienne se joue dans mon authenticité humaine. Une suite logique de l'une dans l'autre et par l'autre. Dans l'évangile de ce jour, les paroles sévères de Jésus : les scribes et les pharisiens disent et ne font pas... Toutes leurs actions, ils les font pour être remarqués des gens... La sévérité du diagnostic du prophète Malachie sur les prêtres de son temps... La simplicité dans le psaume du jour : Je n'ai pas le cœur fier... Les paroles du pape François sur ce qu'il appelle la mondanité spirituelle, l'apparence, les faux-semblants, le manque de profondeur...

 

Ma prière... J'ai bien quelque chose à dire au Seigneur, et à faire, dans la grâce de ce texte... Une prière à Saint Paul qui était tisseur de tentes et évangélisateur. La tente, image de l'Eglise... Apôtre Paul, prie pour moi, que j’apprenne à "tisser" l'Eglise dans une authenticité humaine et une authenticité chrétienne toujours en progrès.

Paul C.


Patrick Royer, Mille images symboliques, Presses d’Île de Franc

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article