Paroisse Colomiers

1Tim 1,12-17 Il m'a été fait miséricorde

Lecture Priante de la 2ème lecture du 24ème dimanche du temps ordinaire (année C)

(Lectio Divina)

Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :

comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce.

_________________________________

Première lettre de Saint Paul à Timothée (1,12-17).
Bien-aimé, je suis plein de gratitude envers celui qui me donne la force, le Christ Jésus notre Seigneur, car il m’a estimé digne de confiance lorsqu’il m’a chargé du ministère, moi qui étais autrefois blasphémateur, persécuteur, violent. Mais il m’a été fait miséricorde, car j’avais agi par ignorance, n’ayant pas encore la foi ; la grâce de notre Seigneur a été encore plus abondante, avec la foi, et avec l’amour qui est dans le Christ Jésus. Voici une parole digne de foi, et qui mérite d’être accueillie sans réserve : le Christ Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs ; et moi, je suis le premier des pécheurs. Mais s’il m’a été fait miséricorde, c’est afin qu’en moi le premier, le Christ Jésus montre toute sa patience, pour donner un exemple à ceux qui devaient croire en lui, en vue de la vie éternelle. Au roi des siècles, au Dieu immortel, invisible et unique, honneur et gloire pour les siècles des siècles. Amen.
Plusieurs dimanches avec cette lettre. Pour nous y introduire,  un coup d’œil sur le début. Paul, apôtre du Christ Jésus par ordre de Dieu notre Sauveur et du Christ Jésus notre espérance, à Timothée, mon véritable enfant dans la foi. À toi, la grâce, la miséricorde et la paix de la part de Dieu le Père et du Christ Jésus notre Seigneur. Miséricorde et paix ! Puis Paul met en garde son disciple contre des déviations qu'il va rencontrer.

_________________________________________________________

Il m'a été fait miséricorde, deux fois dans ce texte. C'est une clef de sa compréhension. C'est aussi une clef pour comprendre l’attitude de Paul en général. C'est par miséricorde si Paul est devenu ce qu'il est, la force qui est en lui vient du Christ, moi qui étais autrefois blasphémateur, persécuteur, violent... par ignorance.

 

Miséricorde. Le terme grec eleos, je le retrouve dans le kyrie eleison de la messe, Seigneur prends pitié. Pitié, traduit ici par miséricorde, ailleurs par compassion. Ce mot grec renvoie à des mots hébreux, qui expriment des sentiments profonds venant des entrailles, des sentiments à la fois paternels et maternels. La miséricorde accordée à Paul est comme un des noms donnés à Dieu dans sa relation avec nous. Avec nous, le Seigneur est miséricorde. Tendresse, bonté, pardon, compassion, pitié...

 

Le Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs. Et moi, le premier des pécheurs. L'expression le premier est reprise plus loin pour dire que Paul est aussi le premier à qui le Christ a fait miséricorde. Paul évoque son lourd passé. Ce souvenir a cassé sa dureté et son intransigeance envers les autres, dureté et intransigeance qui ont été transformés en aptitude à pardonner et à compatir, en miséricorde. Et depuis lors, il n’a jamais oublié que l’homme vit seulement de la grâce et du pardon du Christ, de la miséricorde accordée par le Seigneur.

 

Au roi des siècles, au Dieu immortel, invisible et unique, honneur et gloire.  Nous pouvons à notre tour entrer dans la louange et la reconnaissance de Paul : pour ceux qui sont en Jésus-Christ, il n’y a plus de condamnation...

 

Et moi ? Quelle conscience ai-je de l'accueil de cette miséricorde en moi ? Suis-je miséricorde envers autrui ? Dans notre Église, rigidité ou miséricorde ? Je prie pour notre pape François... Dans L’Évangile du jour, plusieurs paraboles de miséricorde... Dans la première lecture, sur la prière de Moïse, le Seigneur passe de la colère face au péché du peuple à la miséricorde : Moïse apaisa le visage du Seigneur... Je peux lire le psaume de cette messe : selon ta grande miséricorde, efface mon péché... Me demander sur quel point je peux incarner cette miséricorde reçue de Dieu.

Paul C.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article