Paroisse Colomiers

1Tm 6, 11-16 Toi, homme de Dieu...

Lecture Priante de la 2ème lecture du 26ème dimanche ordinaire année C

Lectio Divina

Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :

comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce

Première lettre de Saint Paul apôtre à Timothée (6,11-16)
Toi, homme de Dieu, recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la persévérance et la douceur. Mène le bon combat, celui de la foi, empare-toi de la vie éternelle ! C’est à elle que tu as été appelé, c’est pour elle que tu as prononcé ta belle profession de foi devant de nombreux témoins. Et maintenant, en présence de Dieu qui donne vie à tous les êtres, et en présence du Christ Jésus qui a témoigné devant Ponce Pilate par une belle affirmation, voici ce que je t’ordonne : garde le commandement du Seigneur, en demeurant sans tache, irréprochable jusqu’à la Manifestation de notre Seigneur Jésus Christ.. Celui qui le fera paraître aux temps fixés, c’est Dieu, Souverain unique et bienheureux, Roi des rois et Seigneur des seigneurs, lui seul possède l’immortalité, habite une lumière inaccessible ; aucun homme ne l’a jamais vu, et nul ne peut le voir. À lui, honneur et puissance éternelle. Amen.
_____________________________________________________________
 

Un dernier extrait, dans la liturgie dominicale, d'une lettre attribuée à l'apôtre Paul, lettre à Timothée, le plus important de ses collaborateurs, mon véritable enfant dans la foi (1,2). Les deux dimanches précédents, Paul a insisté sur le centre de la foi, par rapport à tout autre point, le Christ sauveur, seul médiateur entre Dieu et les hommes (2,5). Paul a été chargé par Jésus du ministère de l'annoncer, malgré son passé de pécheur : car il m'a été fait miséricorde (1,13).

 

Aujourd'hui, il exhorte Timothée à poursuivre sur le même chemin, à être totalement apôtre, homme de Dieu. Il énumère les qualités essentielles de l'apôtre, on pourrait dire ses armes de combat pour le Christ. Dans ma lecture attentive, premier pas d'une "lecture priante" (Lectio Divina), je peux repérer, lister, et m'attarder sur chacun de ces traits d'un homme de Dieu : justice, piété, foi, charité, persévérance, douceur. Timothée en a fait une belle profession, une belle proclamation, devant de nombreux témoins, à son baptême probablement ou à un envoi en mission. Il doit continuer devant une autre communauté, divine : en présence de Dieu, en présence du Christ. Le Christ, lui, a témoigné devant Ponce Pilate par une belle affirmation également. Je remarque des conseils forts : recherche, combat, garde, empare-toi, demeurant, irréprochable : toutes les exigences d'un programme de vie pour Timothée. C'est tout le contraire de la première lecture du jour, la bande des vautrés qui vivent bien tranquilles... et de l'évangile de l'homme riche, vêtu de pourpre et de lin, qui faisait chaque jour des festins somptueux...

 

Jusqu'à la Manifestation de notre Seigneur Jésus Christ, but du chemin de Timothée. Les horizons dont Paul fait souvent mention dans son enseignement, le terme de la marche de toute l'humanité. Le texte se termine par un hymne à Dieu de la première Église, repris de la foi de tout l'Ancien Testament, hymne que je vais méditer.

 

Mais, tout cela me concerne-t-il ? Je ne suis pas Timothée ! Je n'ai pas de ministère apostolique, cela ne concerne que les évêques, que les prêtres... et quelques autres... Erreur, chaque chrétien a une mission, une participation au ministère. "Ministère" veut dire "service"... J'ai à prier, à réfléchir... A agir. Je peux imaginer : l'adoubement par Paul du jeune Timothée, et me voir témoin... Spectateur ? Acteur pour ma part ? Homme de Dieu avec Paul et Timothée : Vous êtes corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes membres de ce corps (1 Corinthiens 12,27). Ma part..

Paul C.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article