2Tm 1, 8b-10 L'annonce de l'Evangile : faire resplendir la vie

Publié le par Paul C.

Lecture Priante de la 2ème lecture du 2ème dimanche de carême année A
Lectio Divina
Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :
comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce.

Deuxième lettre de saint Paul à Timothée (1,8b-10)

Fils bien-aimé, avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances liées à l’annonce de l’Évangile. Car Dieu nous a sauvés, il nous a appelés à une vocation sainte, non pas à cause de nos propres actes, mais à cause de son projet à lui et de sa grâce. Cette grâce nous avait été donnée dans le Christ Jésus avant tous les siècles, et maintenant elle est devenue visible, car notre Sauveur, le Christ Jésus, s’est manifesté, il a détruit la mort, et il a fait resplendir la vie et l’immortalité par l’annonce de l’Évangile.

 

- Ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de pondération. N’aie donc pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur, et n’aie pas honte de moi, qui suis son prisonnier. C'est ce que Paul écrit immédiatement avant l'extrait liturgique du jour. Paul est en prison. Pas de peur, mais force, amour et pondération, dit-il comme dans un testament à son fils spirituel, Timothée.

- L'annonce de l'Evangile. L'expression encadre le texte de ce jour. Un autre encadrement, le mot souffrance et l'expression resplendir la vie, de sens opposé. Pour l'annonce de l'Evangile, souffrance et resplendissement, souffrance et joie ! Je suis immergé dans un mystère de souffrance et de joie dans l'annonce de l'Evangile. Combat et victoire... Effort et résultat... Or l'Evangile est une Bonne Nouvelle...

- Avec la force de Dieu. Je suis acteur de l'Evangile avec la puissance de Dieu. Prends ta part de l'effort. Dieu m'a donné une vocation sainte, dit le texte, un appel saint. L'annonce de l'Evangile, c'est réalisable, car l'apôtre dit que cela se fait avec la force de Dieu, c'est-à-dire pas avec ma seule force humaine. Dieu ne demande jamais l'impossible, mais il rend possible et faisable la part qu'il souhaite me voir prendre. Autre la part de Paul, autre celle de Timothée, autre la mienne...

- Et quel est cet Evangile ? Quelle Bonne Nouvelle dois-je annoncer ? La Bonne Nouvelle que Dieu nous a sauvés. Dans la bible "sauver" veut dire "libérer", Dieu est un libérateur. C'est le projet de Dieu et sa grâce. Sa grâce ? Mais c'est le Christ Jésus, depuis toujours, avant tous les siècles. Jésus Christ, le Libérateur qui a détruit la mort et fait resplendir la vie. Par l'annonce de l'Evangile.

- Et cela me renvoie au 1er texte du jour, l'appel adressé à Abraham, un appel à partir, à aller vers les "périphéries", comme aime le dire notre pape François, vers le pays que je te montrerai, dit Dieu à Abraham, et à moi. Et je relis aussi le psaume du jour, où le Seigneur me garantit sa présence : il est fidèle, il veille, il délivre, il est un appui, un bouclier.

- Et je peux aborder l'Evangile de la Transfiguration, cette grande mise en scène où les 3 apôtres vont entrevoir l'intériorité profonde de Jésus en son Père, son fils bien-aimé. Et j'y retrouve l'invitation du pape à partir : pas question de rester sur la montagne et d'y camper ! Il faut décamper, s'en aller vers les périphéries de la montagne de Dieu. Annoncer l'Evangile, quand le moment sera venu pour les apôtres.

- Et pour moi, quand et comment ? Je crois que c'est ma demande au Seigneur, qu'il me suggère quand et comment. Car il me connaît bien, il sait bien la part que je peux donner. Par des paroles ? Par ma façon de vivre ? Par des actions ? Par des engagements de vie ? Seigneur, éclaire ma chandelle. En carême, je suis certain que tu vas me faire découvrir ce que je fais déjà et je vais t'en rendre grâce. Et tu vas aussi m'ouvrir à un plus. Donne-moi de "transfigurer" quelque chose de Toi, de ta lumière. Tu es venu, Seigneur Jésus, en faisant resplendir la vie...

Paul C.

http://img.over-blog-kiwi.com/0/75/36/67/20140316/ob_f0da0b_k640-saisons-jardin-printemps.JPG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article