Paroisse Colomiers

Lc 23, 35-43 Souviens-toi de nous, Seigneur

christ-roi ; foi

christ-roi ; foi

Les lectures de la messe du Christ Roi de l'Univers

Sans intention aucune de résumer  ou de ré-écrire l’homélie de notre curé, je dis simplement ce que je retiens de son homélie, ce qui m’interpelle dans le passage de l’évangile de ce dimanche.

Les premiers jours du froid glacial font déserter un peu les gens de la messe. Mais  l’Eglise Sainte Bernadette est bien chauffée. Les visages des jeunes animateurs à la messe amènent un peu de soleil au ciel gris de l’hiver. La foi chrétienne chez les jeunes suscite en nous une grande espérance...

Pour la fête du Christ Roi de cette année, l’évangile choisi  nous montre la situation d’un roi qu’humainement, nous n’arrivons pas à comprendre. Notre curé a ciblé son homélie sur la foi du bon larron et la miséricorde de Dieu. Il a commencé par le témoignage d’un aumônier de prison. Un jeune de 17 ans, condamné de multitude de cambriolages reçoit l’aumônier de prison, ce jour-là, dans sa cellule et il lui dit : «s’il te plait, redis-moi encore l’histoire du bon larron,  j’en ai marre d’être ici, j’ai hâte de retrouver la vie normale, donc je pose ma bible sous mon oreiller toutes les nuits en espérant que Dieu entend mes désirs et mes angoisses »

Quant à nous, nous adoptons bien souvent l’attitude du premier malfaiteur « N'es-tu pas le Messie ? Sauve-toi toi-même, et nous avec ! » Nous imaginons souvent  le Christ Roi comme les rois terrestres avec leurs pouvoirs. Le bon larron (le 2e malfaiteur), lui, a reconnu la justesse de la punition de ses actes « pour nous, c'est juste : après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. » Et il a continué « Mais lui, il n'a rien fait de mal. » Oui, le Christ  n’a jamais fait du mal à quiconque, il n’est pas de notre monde bien limité, sa justice n’est pas la nôtre et sa miséricorde dépasse complètement l’idée de l’amour que nous pouvons imaginer. Le bon larron a supplié Jésus : « souviens-toi de moi quand tu viendras inaugurer ton Règne. » Cette supplication touche le cœur de Dieu. Le jeune prisonnier, et le bon larron ont compris un peu ce qu’est l’amour miséricordieux en acte.

Pour Dieu, ce n’est pas seulement nos actes qui comptent mais nos mots, nos intentions …  et surtout notre confiance en son amour immense et sans limite, notre foi en Lui. Quoi que nous fassions, essayons de nous adresser à Dieu comme le bon larron « souviens-toi de nous Seigneur ».

Qu’avons-nous vécu de marquant toute au long de l’année liturgique écoulée ? Depuis Noël dernier jusqu’à ce jour : tentons d’en faire la liste…

  •      Les démarches de fraternité pour Diaconia, les préparations de Pâques en mettant le Christ au centre de notre vie, sur la paroisse…
  •       Au niveau de l’Eglise universelle : il y a eu l’ouverture de l’année de la foi qu' a célébrée le pape Benoit XVI et, en ce dimanche, c’est le pape François pour sa clôture.
  •      Au niveau de nos vies personnelles, certains ont vécu des moments difficiles comme la perte d’un être cher ou ont goûté des moments heureux comme l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille (la naissance d’un enfant, ...) Aujourd’hui, notre communauté paroissiale se réjouit d’accueillir Denis, qui sera baptisé tout à l’heure après cette messe.

Mais ce n’est pas fini…

  •      Personne d’entre nous  n’oublie, non plus, le départ des religieuses (de soeur Lucie, de soeur Etiennette), qui signe l’absence totale de communauté religieuse  au sein de notre paroisse.
  •     Il y a eu aussi la fermeture de l’Eglise Radegonde qui nous oblige à rendre Sainte Bernadette plus accueillante. Aujourd’hui, nous pouvons admirer la nouvelle et très belle lumière sur le baptistère

Depuis un an, il y a eu beaucoup de changements  qui nous ont donné de vivre une ouverture renouvelée vers le Dieu de Lumière.

Essayons de contempler le Christ qui nous a nourri de sa Parole, de sa présence. A travers tout ce que nous faisons,  ce que nous vivons, nous sommes en marche concrètement vers le Royaume de Dieu.

Que la prière du bon larron « souviens-toi de nous Seigneur » nous aide à avoir une confiance de plus en plus grande en la vie et en Dieu ; qu’elle nous amène à toujours plus d’Espérance ! Aujourd’hui, avec nos propres forces et celle du Christ, nous nous approchons de plus en plus du Royaume de Dieu.  Nous lui donnons de prendre forme en nos vies, dans la vie de nos frères… Croyons le, faisons le !

Comme c’est la  dernière messe de l’année liturgique, avant la fin de cette messe, le livre de la Liturgie de la messe du Dimanche (Bible - livre de la Parole de Dieu) sera fermé et rangé. Il sera ré-ouvert, de façon solennelle, à la messe du Premier Dimanche de l’Avent.

Une nouvelle année liturgique commence dans moins d'une semaine.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article