Paroisse Colomiers

Jc 3,16-4,3 Sagesse ? Convoitise ? Un combat...

Lecture Priante de la 2ème lecture du 25ème dimanche ordinaire année B

(Lectio Divina)

Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :

comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce.

 

 
Lettre de Saint Jacques (3,16-4,3)
Bien-aimés, la jalousie et les rivalités mènent au désordre et à toutes sortes d'actions malfaisantes. Au contraire, la sagesse qui vient d’en haut est d'abord pure, puis pacifique, bienveillante, conciliante, pleine de miséricorde et féconde en bons fruits, sans parti pris, sans hypocrisie. C'est dans la paix qu'est semée la justice, qui donne son fruit aux artisans de la paix.
D'où viennent les guerres, d'où viennent les conflits entre vous ? N'est-ce pas justement de tous ces désirs qui mènent leur combat en vous-mêmes ? Vous êtes pleins de convoitises et vous n'obtenez rien, alors vous tuez ; vous êtes jaloux et vous n'arrivez pas à vos fins, alors vous entrez en conflit et vous faites la guerre. Vous n'obtenez rien parce que vous ne demandez pas ; vous demandez, mais vous ne recevez rien ; en effet, vos demandes sont mauvaises : puisque c’est pour tout dépenser en plaisirs.
 
Depuis plusieurs dimanches, l'Eglise nous fait lire des extraits de la lettre de Jacques. Le 22ème dimanche, aux débuts de la lettre, c'était un appel à mettre la Parole de Dieu en pratique : Ne vous contentez pas de l'écouter. Et l'auteur donnait un exemple concret de mise en pratique, dans le contexte de son temps : Visiter les orphelins et les veuves. Le dimanche suivant, Jacques imaginait une assemblée chrétienne où entre soudainement un riche très rutilant et un pauvre en vêtements sales : qui va être le mieux accueilli ? Et dimanche dernier, il enfonçait le clou : Si quelqu'un prétend avoir la foi, sans la mettre en œuvre, à quoi cela sert-il ?
 
Aujourd'hui, pour cette mise en pratique de la Parole, l'apôtre nous place devant un choix à faire entre deux chemins vis-à-vis d'autrui et de soi-même, entre deux types de comportement : jalousie et rivalités d'une part, sagesse qui vient d'en haut d'autre part. Dit autrement, un comportement centré sur soi-même et un autre centré sur cette "sagesse" venue "d'en-haut", venue de la Parole de Dieu et de l'Esprit Saint vivant en nous. L'auteur énumère une série de conséquences et de fruits où mène chaque chemin. Les fruits du chemin de la jalousie et des rivalités ? Jacques en commence une liste, qu'on peut compléter dans le monde d'aujourd'hui et dans sa propre vie. En finale, ce chemin conduit à une impasse : Vous n'obtenez rien… Vous ne recevez rien. La route de la sagesse, elle, reçue d'en haut, c'est-à-dire de Dieu, engendre des fruits opposés, que je suis invité à relire soigneusement dans le texte. Et de m'interroger devant le Seigneur sur le combat en moi entre ces deux chemins.
 
Un combat intérieur, en chacun de nous, entre ces deux itinéraires : ces désirs qui mènent leur combat en vous-mêmes. Ce thème des deux voies vers Dieu, vers l'autre et vers soi-même, se retrouve souvent dans la Bible. Il y a, sur ces deux voies possibles (sagesse d'en haut ou bien convoitise-rivalités), l'autre ou moi, beaucoup de carrefours, des moments de discernement à faire, de choix. Avec quelle genre de sagesse ? Celle qui ne vient que de moi ? Celle qui vient de Dieu ? Je vais réfléchir et prier.
 
La première lecture, du Livre de la Sagesse, nous présente un modèle de combat de sagesse, le combat du juste incompris et rejeté, figure du combat de Jésus. Et le psaume est une prière d'abandon à Dieu dans mon chemin de sagesse : Le Seigneur est mon appui entre tous. Dans l'Evangile, Jésus précise aux siens sa mission de serviteur persécuté, mis à mort et promis à la vie. Et eux, ils sont bien loin ce jour-là de ces bonnes paroles : ils rêvent à un service qui est un pouvoir, une domination, une première place. Le combat est en eux.
 
Et moi, quel est mon combat ? Les carrefours quotidiens de ma vie... L'auteur donne le conseil suivant au début de sa lettre : Si l’un de vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, lui qui donne à tous sans réserve et sans faire de reproches : elle lui sera donnée.

Paul C.

Merci à l'auteur de cette photo

 

image http://murmurefunambule.u.m.f.unblog.fr/files/2012/04/CHEMINS.jpg

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article