Paroisse Colomiers

Le Pain de Dieu, le Corps du Christ, rend présent le Christ au monde.

Nous continuons à entendre le discours sur le Pain de Vie de Jésus, suite à la multiplication des pains. Jésus voit bien que la foule a encore faim, même si elle a été rassasiée de pain, mais il ne veut pas qu’elle se trompe sur sa faim. Elle n’a pas seulement faim de pain pour nourrir son corps, mais aussi son cœur. Et Jésus dit cette parole étonnante, choquante : « Je suis le pain vivant, si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement ». On comprend que la foule ait du mal à entendre ces paroles, alors que nous qui connaissons la suite, savons que la veille de sa Passion, le Jeudi Saint, Jésus dira à ses amis en désignant le pain et la coupe : « Prenez et mangez-en tous, buvez-en tous, ceci est mon corps, mon sang ». Jésus a donné sa vie, il est mort et ressuscité et il se donne en nourriture par son Corps et son Sang. Nous savons que cette nourriture, l’eucharistie, nous permet d’être habités par Jésus, pour être aussi bons que lui. « Bon comme du pain », cette sentence va spécialement bien à Jésus, bon comme du Pain de Vie ! Ce pain est pour la vie éternelle. Jésus n’a pas seulement le souci de notre vie terrestre, même s’il se soucie de nous nourrir et de nous soigner, mais il a aussi le souci de nous prendre avec lui pour la vie éternelle. Alors, puisque nous sommes nourris de son Corps et de son Sang, à nous d’être pain pour ceux qui sont autour de nous et vers qui nous sommes envoyés. Pain de l’amitié, pain du partage, pain du travail qui construit la paix, qui construit une société où tout le monde a sa place. Pain qui nourrit la vie, des plus petits aux plus grands. Saint Paul nous invite à nous laisser remplir de l’Esprit-Saint, et à bien comprendre quelle est la volonté du Seigneur. Jésus disait dans un autre passage que sa nourriture, c’était de faire la volonté de son Père. Nourrissons-nous aussi de la Parole de Dieu pour connaître la volonté du Père, ce qu’il nous confie comme mission d’amour. Dans la prière du Notre Père, les deux phrases « Que ta volonté soit faite » et « Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour » vont bien ensemble. Le Pain de Dieu qui est le Corps du Christ nous permet de rendre présent le Christ au monde.

Le livre des Proverbes nous dit que la Sagesse de Dieu est aussi comme du pain. Un pain qui ouvre le chemin de l’intelligence. Notre foi ouvre notre cœur à aimer. N’oublions pas que notre amour sera encore plus fructueux et efficace s’il est couplé avec l’intelligence. Tout ce que nous connaissons, ce que nous savons faire, toute notre réflexion sont nécessaires pour le Royaume. Le pain est meilleur si le boulanger y met toute sa compétence et son intelligence. Efforçons-nous, en Eglise, de fabriquer le meilleur pain avec notre foi, notre cœur, notre intelligence, pour que notre monde soit rassasié. Sachons aussi goûter le pain qu’on nous offre, le pain de l’amitié, le pain que nous ne connaissons pas, qui provient d’une autre culture, d’autres horizons de croyances, mais où Dieu est aussi à l’œuvre et le Christ dans la pâte. Redisons encore comme la foule à Jésus, comme ces derniers dimanches : « Donne-nous de ce pain-là toujours ».

Père Jean-Christophe Cabanis

Merci à l'auteur de cette photo

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article