Paroisse Colomiers

21ème Dimanche A

Jésus est en chemin avec ses apôtres lorsqu’il leur pose ces questions sur la foi (au dire des gens…, pour vous… ?) Le chemin, c’était son lieu principal de vie, à partir du moment où il a quitté Nazareth. Il était toujours en chemin, jamais installé quelque part, « le fils de l’Homme n’a pas d’endroit où reposer la tête » disait-il. En chemin, il annonçait toujours plus loin le Royaume de Dieu. En chemin il faisait des rencontres, enseignait et guérissait des malades. Il prenait aussi en compte ceux qui étaient délaissés au bord du chemin. Il les relevait, leur redonnait la santé et la dignité. Le chemin, c’est le lieu de la précarité, du dépouillement et de la confiance en la Providence. Et puis en chemin, il consolidait le groupe de ses apôtres et de ses disciples. Le chemin est le lieu de l’entraide, lorsqu’il y a des obstacles à franchir, du partage, de l’amitié. Et le lieu pour consolider sa foi. « Au dire des gens, qui est le Fils de l’Homme ? Et pour vous, qui suis-je ? »

Les gens prennent Jésus pour un prophète du passé qui serait revenu : Elie, Jérémie ou Jean-Baptiste. Ils ont du mal à envisager la nouveauté. Alors que Pierre qui côtoie Jésus, qui marche à ses côtés ou derrière lui, comprend que Jésus est plus qu’un prophète. Il est le Christ, le Fils du Dieu vivant ! Cela doit être quelque chose se réaliser que celui que l’on côtoie, que l’on suit tous les jours est le Christ, le Messie tant attendu, le Fils de Dieu !
Pierre a cet éclair et Jésus le félicite, il a été éclairé par le Père. Cela ne veut pas dire que sa foi est complètement affermie. Pierre doutera et reniera Jésus au moment de sa Passion. Sa foi, il l’affirmera pleinement après la Résurrection et la Pentecôte, avec l’aide de l’Esprit.
Mais Jésus, déjà, lui annonce qu’il va lui confier son Eglise. Il va même lui confier les clés du Royaume des Cieux. Et le Royaume dépasse l’Eglise ! La foi est une preuve d’amour avec le Christ, une confiance, et cette confiance est réciproque. Jésus va confier son Eglise à Pierre comme à tous ceux qui croient en lui.
Nous sommes nous aussi en chemin à la suite du Christ par notre vie chrétienne. Nous devons vivre le détachement, la sobriété, avoir le goût des rencontres et de témoigner de notre foi. 
Nous devons aussi nous demander en qui croient les gens autour de nous. Quelle est leur foi ? Nous sommes à l’époque du dialogue interreligieux et aussi au temps de l’indifférence religieuse. Mais il y a quand même une foi à interroger chez nos contemporains qui ont tous une soif de Dieu, même enfouie, une soif de sens.
Et puis, il ya cette question qui nous est posée à chacun(e). Au fond de nous-mêmes, que répondons-nous à la question de Jésus : « Pour vous qui suis-je ? » Répondons aussi à la question que Jésus posera à Pierre après sa résurrection : « M’aimes-tu ? »
Et en répondant par notre foi, même si elle est incomplète, et par notre amour, Jésus nous dira qu’il compte sur nous, pour faire des liens et pour délier, pour participer à son Eglise.
Continuons à approfondir notre foi en cheminant en Eglise, à nous émerveiller comme St Paul : « Quelle profondeur dans la richesse, la sagesse, et la connaissance de Dieu ! »
    

P.JeanChristophe Cabanis

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article