Paroisse Colomiers

C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez

Jésus est toujours surprenant. On peut comprendre la réaction de Jean qui fait partie des 12 apôtres. Or 12 est un chiffre symbolique qui représente la totalité. Les 12 apôtres seront envoyés au monde entier et sur eux reposera l’Eglise. Et pourtant, quelqu’un d’autre prophétise au nom de Jésus. La totalité qu’imagine Jean n’est pas celle de Jésus qui dépasse toutes les frontières. De même Moïse avait partagé son esprit avec les 70 anciens, mais ceux-là n’ont pas prophétisé longtemps alors qu’Eldad et Medad qui n’étaient pas des 70, prophétisaient. Même les chiffres symboliques de 12 et 70 sont dépassés. L’Esprit souffle où il veut. Aujourd’hui, il souffle dans l’Eglise catholique, mais il souffle aussi dans les autres Eglises, protestantes et orthodoxes. Il souffle dans les autres religions. Il souffle sur des personnes sans religion mais qui ont beaucoup de convictions et un grand cœur. L’Esprit que nous avons reçu par notre baptême et notre confirmation doit nous aider à prophétiser et aussi à voir les semences de Dieu chez les autres. On reconnait un arbre à ses fruits dit Jésus. Sachons voir ce qui se fait de bien et de bon au nom de l’amour autour de nous, et nous aurons sûrement de belles surprises. Demandons-nous aussi en quoi nous sommes prophètes. Le prophète parle au nom de Dieu pour un temps précis. Il dénonce et il annonce. Et sa vie est en conformité avec ce qu’il annonce et ce qu’il dénonce. Notre mode de vie peut être lui-même prophétique si nous vivons sobrement et vivons la fraternité et le don de nous-mêmes.

Par contre, notre vie peut être à contre-sens de notre foi si notre œil, notre main, notre pied nous entraînent dans le voyeurisme, dans la possession de l’autre, dans la violence. Jésus préconise de couper notre œil, notre main, notre pied dans ces cas-là. Il ne faut bien sûr pas le prendre à la lettre mais chercher la conversion que nous devons vivre si nos membres ne vont pas dans la bonne direction. Notre rapport à l’autre doit passer par le Christ. Nous sommes les membres de son Corps. Nous sommes ses yeux, ses mains, ses pieds, sa bouche, ses oreilles. Si nous regardons mal, laissons-nous regarder par le Christ, alors notre regard sera purifié. Imitons Jésus dans ses gestes de partage et dans ses déplacements vers les plus pauvres, alors nous ferons un bon usage de nos mains, de nos pieds. Jésus donne toutes ses recommandations lorsque c’est un petit qui est mis en danger ou scandalisé. Le petit ne doit pas être attaqué mais protégé. C’est le rôle des mains protectrices et des regards de tendresse.

Et puis Jésus donne toujours la perspective du Royaume de Dieu et de la vie éternelle. Il nous aide à poser des actes qui ont valeur d’éternité. C’est l’amour qui est éternel, qui ne meurt pas. Que tous nos actes, ne serait-ce que donner un verre d’eau à celui qui a soif, selon l’exemple que Jésus a donné, que tous nos actes soient dans la perspective de construire le Royaume de Dieu, le Royaume de l’amour. Que toutes nos paroles soient des paroles constructives et bienveillantes. Que nous vivions notre dimension prophétique en ayant le même souhait que Moïse : « Ah, si le Seigneur pouvait faire de son peuple un peuple de prophètes ! »Notre monde qui nous inquiète a un bel avenir si nous accueillons le souffle de l’Esprit sous toutes ses formes, qui n’a pas fini de nous surprendre.

Père Jean-Christophe Cabanis

Nb 11, 25-29 ; Ps 18 (19), 8, 10, 12-13, 14 ; Jc 5, 1-6 ; Mc 9, 38-43.45.47-48

Merci à l'auteur de cette photo

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article