Paroisse Colomiers

Mt 22, 1-14 28ème dimanche du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 22,1-14.
Jésus disait en paraboles :
« Le Royaume des cieux est comparable à un roi qui célébrait les noces de son fils.
Il envoya ses serviteurs pour appeler à la noce les invités, mais ceux-ci ne voulaient pas venir.
Il envoya encore d'autres serviteurs dire aux invités : 'Voilà : mon repas est prêt, mes bœufs et mes bêtes grasses sont égorgés ; tout est prêt : venez au repas de noce. '
Mais ils n'en tinrent aucun compte et s'en allèrent, l'un à son champ, l'autre à son commerce ;
les autres empoignèrent les serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent.
Le roi se mit en colère, il envoya ses troupes, fit périr les meurtriers et brûla leur ville.
Alors il dit à ses serviteurs : 'Le repas de noce est prêt, mais les invités n'en étaient pas dignes.
Allez donc aux croisées des chemins : tous ceux que vous rencontrerez, invitez-les au repas de noce. '
Les serviteurs allèrent sur les chemins, rassemblèrent tous ceux qu'ils rencontrèrent, les mauvais comme les bons, et la salle de noce fut remplie de convives.
Le roi entra pour voir les convives. Il vit un homme qui ne portait pas le vêtement de noce,
et lui dit : 'Mon ami, comment es-tu entré ici, sans avoir le vêtement de noce ? ' L'autre garda le silence.
Alors le roi dit aux serviteurs : 'Jetez-le, pieds et poings liés, dehors dans les ténèbres ; là il y aura des pleurs et des grincements de dents. '
Certes, la multitude des hommes est appelée, mais les élus sont peu nombreux. 
»

 

Se sentir pleinement présent aux noces
Le royaume est comme un banquet. Y entrent tous ceux qui finissent par entendre l'appel du roi. Mais il ne suffit pas simplement d'être présent. Il faut aussi savoir pourquoi on est là.
Il ne s'agit pas d'être chrétien, d'avoir reçu le baptême, pour être bien présent au festin offert par le maître. Nous sommes tous invités. Il s'agit de se sentir présent, de se sentir invité, de se sentir pleinement participant au banquet. Il s'agit de reconnaître l'invitation de ce roi qui nous invite à la liberté, à la joie intérieure du royaume. Aujourd'hui nous sommes invités à répondre à cette invitation.

Jacques Morel

Tous Invités

Les cloches sonnent
comme un cœur qui bat très fort.
Elles volent comme une musique en fête,
elles chantent à haute voix.
Elles appellent.

 

     « Venez ! Venez ! Il est grand temps.
     Venez ! Venez ! Dieu vous attend... »

 

L’Eucharistie, c’est d’abord une invitation.
L’Eucharistie, c’est d’abord un « je t’aime ».
L’Eucharistie, c’est d’abord Dieu qui invite.

 

     « Venez ! Venez ! Il est grand temps.
     Venez ! Venez ! Dieu vous attend... »

 

Dieu m’invite.
Il m’appelle par mon nom,
Il me connaît,
Il ne m’oublie jamais.
Il m’appelle pour m’aimer.
Il m’invite par le cœur...

 

     Venez !
     Venez !
Ceux qui ont le cœur froid,
ceux qui ont le cœur tiède,
ceux qui ont le cœur en feu,
ceux qui ont le cœur heureux,
ceux qui ont le cœur en miettes,
ceux qui ont le cœur trop lourd,
ceux qui ont le cœur à rire,
ceux qui ont le cœur à aimer.

 

     « Venez ! Venez ! Il est grand temps.
     Venez ! Venez ! Dieu vous attend... »

 

L’Eucharistie, c’est d’abord un « je t’aime »,
L’Eucharistie, c’est d’abord Dieu qui t’invite.

 

Jean Debruynne 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article