Paroisse Colomiers

Partage de l’Evangile – fête de « St Pierre et St Paul »

 

Toujours selon les recommandations du diocèse, 7 membres d’un des groupes de quartier Perget-Monturon se sont retrouvés le lundi 29 juin en plein air autour du lac du Perget pour méditer l’Evangile du jour… sans oublier de prendre un petit verre ensemble.

 

Nous avons donc médité l'Evangile du 29 juin, le fameux Evangile où Jésus fait Pierre, pêcheur, Primat de son Eglise.

 

« Passe derrière-moi, Satan ! Tes pensées ne sont pas celles de Dieu mais celles des hommes. », « Je ne connais pas cet homme. ».  Nous avons remarqué que Pierre nous ressemble un peu de par son imperfection et à la question posée entre nous au sein du groupe de quartier « Mais d’où vient ta foi ? » nous aurions sans doute dû répondre naïvement que c’est un don de Dieu sans en connaître toute la portée. Nous avons convenu qu’il est certainement plus honnête de dire que nous sommes en chemin et qu’à l’image de Pierre, il nous faut du temps pour se laisser façonner par l’Esprit Saint.

 

Certains de nous ont pensé que Jésus aurait pu faire un choix plus intuitif et identifier comme chef de son Eglise celui qui était le plus fort ou le plus intelligent ou bien celui qui courrait le plus vite mais nous avons dû nous rappeler qu’une fois encore cette pensée n’est pas celle de Dieu mais reste celle des hommes. A celui qui est arrivé le premier au tombeau et qui attendait, Il a préféré celui qui est entré dedans le premier. Ainsi, Jésus fera de Jean le fils de Marie et de Pierre le père de l’Eglise.

 

Dans cet Evangile, nous avons également vu une sorte de trait d’union entre l’avant et l’après. Par petites touches, Jésus se montre certainement pédagogue pour accompagner la réflexion de ses disciples et les conduire là où Il souhaite. Au-delà, et comme à son habitude, par exemple quand Il s’entoure de Elie et de Moïse lors de la transfiguration, IL n’abolit pas le passé, prend à témoin les prophètes qui L’ont précédé pour finalement nommer son premier Pape et lui donner sa feuille de route.

 

Jésus, maître d’œuvre, choisit donc un simple homme, un pécheur, fragile et inconstant dans sa fidélité comme maître d’ouvrage. Il le nomme aux yeux et au su de tous « Pierre tu es Pierre… » et le fait responsable de son Eglise. Si nous poussons la lecture jusqu’au chapitre qui suit cet Evangile, nous voyons que Jésus lui annonce également son martyr que nous célébrions le 29 juin. En méditant d’avantage cet Evangile, nous avons vu que Jésus, chef de projet, lui donne également sa lettre de mission, attendant de lui de promouvoir la foi « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Et Pierre répond : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! ».

 

Nous sommes donc arrivés à une interprétation que nous aurions très bien pu entendre des Pères Jean-Christophe et Théo à l’occasion de la messe de Toussaint. Jésus n’appelle pas des gens parfaits mais des parents, des collègues, des enfants, des voisins acceptant à l’instar de Saint Pierre, de Sainte Thérèse, de Sainte Bernadette et de bien d’autres de se laisser guider par son amour et sa miséricorde.

 

Pierre et ses successeurs sont portés par l’Esprit Saint mais doivent tout autant pouvoir compter sur nos prières.  Prions donc chaque jour pour notre Pape François et ses intentions.

 

Prions également pour qu’à l’image de Pierre et Paul, piliers de l'Eglise primitive qui confirmèrent leur fidélité au Christ par leur martyr, mais aussi à l’image de tant de frères simplement humains, nous, chrétiens, soyons, par notre baptême et notre confirmation, des témoins crédibles de l’amour et de la miséricorde du Seigneur.

 

Puisque c’est un thème également abordé entre nous pendant notre rencontre, prions également pour que notre orgueil ne prenne pas le dessus sur notre cœur.

 

Olivier Chancel

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article