2Cor 13,11-13 Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit

Publié le par Paul C.

 
Lecture Priante de la 2ème lecture du dimanche de la Sainte Trinité année A
Lectio Divina
Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :
comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce
 
 
Deuxième lettre de Paul aux Corinthiens (13,11-13)
Frères, soyez dans la joie, cherchez la perfection, encouragez-vous, soyez d'accord entre vous, vivez en paix, et le Dieu d'amour et de paix sera avec vous.
Saluez-vous les uns les autres par un baiser de paix. Tous les fidèles vous saluent.
Que la grâce du Seigneur Jésus Christ, l'amour de Dieu et la communion du Saint-Esprit soient avec vous tous.

 

 
- Mon attention est attirée par la formule finale, dans laquelle je reconnais la salutation liturgique du début de chaque messe : La grâce de Jésus notre Seigneur, l'amour de Dieu le Père et la communion de l'Esprit Saint soient toujours avec vous. C'est la salutation finale de la lettre de Paul. Une formulation trinitaire quasi unique sous cette forme dans le Nouveau Testament. Grâce, amour, communion, c'est tout Dieu Trinité.
 
- Cette lettre est marquée par les réactions de Paul à divers adversaires au sein de la communauté corinthienne. Il annonce une probable visite à Corinthe, pour faire face. En attendant, il exhorte à une attitude envers le Dieu d'amour et de paix à travers un comportement communautaire et fraternel, dont il détaille quelques caractéristiques. Je peux en faire des repères pour ma lecture priante, m'attarder sur certains points, les prier. D'aucuns y verront des points applicables à la non-violence dont on parle souvent pour notre monde, et dont parle volontiers notre pape François.
 
- La joie, Paul en parle souvent dans ses lettres. La joie, ici, ce n'est pas du domaine de l'émotion, de la sensibilité. C'est la confiance la plus paisible possible, la sérénité, la certitude de la présence du Dieu d'amour et de paix, même au sein de l'épreuve. Ce n'est pas la joie de l'épreuve pour elle-même, mais la joie dans l'épreuve. C'est tout le message de la bible : le croyant est dans la joie car il met sa confiance en un Dieu libérateur, sauveur, rédempteur. Il est sûr de son Dieu qui vient toujours au secours, même dans la difficulté, même dans le péché. Dieu a tellement aimé le monde qu'Il a donné son Fils unique, c'est le message de l'Evangile de ce jour. L'identité que Dieu se donne dans la première lecture, c'est : Le Seigneur, Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d'amour et de vérité.
 
- Cherchez la perfection. (autres traductions : perfectionnez-vous, affermissez-vous, travaillez à votre rétablissement.) La perfection, c'est la maturité que Dieu désire pour chacun, ce n'est pas l'absence de défauts et de péchés. C'est un désir et un combat vers un toujours mieux.
 
- Encouragez-vous. Ou consolez-vous, exhortez-vous. Soyez fraternels les uns envers les autres, aidez-vous... Soyez d'accord entre vous. Ou ayez un même sentiment. Travaillez à un accord, à une entente, à des pardons... Vivez en paix, car le Dieu Trinité est un Dieu de paix. Le baiser de paix dont parle Paul, c'est le signe de paix de nos messes, c'est l'entrée communautaire dans le mystère d'union au Christ.
Paul C.

image http://www.ndvalloire-valence.cef.fr/IMG/jpg/croix-2.jpg

Commenter cet article