2P 1,16-19 Témoin de sa grandeur

Publié le par Paul C.

Lecture Priante de la 2ème lecture de la Transfiguration du Seigneur

(Lectio Divina)

Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :

comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce.

Deuxième lettre de Pierre (1,16-19)

Ce n’est pas en ayant recours à des récits imaginaires sophistiqués que nous vous avons fait connaître la puissance et la venue de notre Seigneur Jésus Christ, mais c’est pour avoir été les témoins oculaires de sa grandeur. Car il a reçu de Dieu le Père l’honneur et la gloire quand, depuis la Gloire magnifique, lui parvint une voix qui disait : Celui-ci est mon Fils, mon bien-aimé ; en lui j’ai toute ma joie. Cette voix venant du ciel, nous l’avons nous-mêmes entendue quand nous étions avec lui sur la montagne sainte.  Et ainsi se confirme pour nous la parole prophétique ; vous faites bien de fixer votre attention sur elle, comme sur une lampe brillant dans un lieu obscur jusqu’à ce que paraisse le jour et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs.

 

Une proclamation de foi en Jésus vivant, sa puissance et sa venue, appuyé dans ce texte sur sa Transfiguration, alors que l’ensemble du Nouveau Testament prend davantage appui sur la Résurrection. L'auteur vise probablement des gens amateurs de récits imaginaires sophistiqués, de récits fabuleux comme il en circulait dans les premières communautés chrétiennes, textes que l'on appelle "apocryphes "et que l'Eglise n'a pas reconnus comme valables, "canoniques" dans son langage, c'est-à-dire inscrits dans le catalogue officiel. L'auteur n'a pas besoin de tout ce fatras pour dire la grandeur de Jésus, ou sa "majesté", ou  "pour l'avoir vu de nos yeux dans tout son éclat", selon d'autres traductions. Il affirme que sa foi prend appui sur des témoins oculaires de la Transfiguration, comme le raconte l'Evangile de ce jour en saint Mathieu ; Marc et Luc en donnent aussi le témoignage. Remarquons la sobriété de ces récits par rapport aux manifestations de Dieu dans l’Ancien Testament (relire la première lecture, par exemple avec toute sa mise en scène d'images du genre littéraire apocalyptique.) Jésus a été adoubé, légitimé, par la Gloire magnifique, la "Gloire" un des noms donnés à Dieu : Celui-ci est mon Fils...

 

Des témoins oculaires de cette manifestation, nous-mêmes, sur la montagne. La "montagne", un lieu où Dieu se manifeste dans la Bible. C'est la confirmation de la parole prophétique. La "parole prophétique" dans le langage de l'auteur, c'est toute la Bible, en particulier ici l'Ancien Testament représenté par Moïse et Elie qui passent pour ainsi dire le relais au Nouveau Testament dans la personne de Jésus. Cette parole biblique est comme une lampe qui annonce le jour : ce "jour", c'est le jour , le temps, du Seigneur Jésus, étoile du matin. Le passage suivant, non cité dans la liturgie de ce jour, dit ceci : Car vous savez cette chose primordiale : pour aucune prophétie de l’Écriture il ne peut y avoir d’interprétation individuelle, puisque ce n’est jamais par la volonté d’un homme qu’un message prophétique a été porté : c’est portés par l’Esprit Saint que des hommes ont parlé de la part de Dieu. La Bible est parole de Dieu en paroles humaines. La Révélation est terminée, il nous reste à la décrypter en faisant confiance à l'Eglise qui nous la transmet. Tout dans la Bible, parole prophétique, me parle de Jésus. Est-ce que je prends les moyens de la connaître ? De la comprendre ? De la prier ?

 

Ma prière ? Les autres textes de la messe de ce jour... Esprit-Saint, ouvre mon intelligence et mon cœur vers   la Parole du Père dans les Saintes Ecritures et sur le chemin qu'elles ouvrent vers Jésus, étoile de mes matins. Donne-moi d'y contempler le Fils bien-aimé du Père et d'agir selon son message évangélique. Les apôtres de la Transfiguration étaient en petit groupe ; donne-moi de partager avec d'autres ma prière et mon action.

Paul C.

 

F Kieffer Mille images d'évangile (Presse d’Île de France)

Publié dans Lecture priante

Commenter cet article