Soyons fiers d’être des enfants de lumière par notre foi - Messe des familles

Publié le par Père Jean-Christophe Cabanis

1ère lecture (Isaïe 8,23b.9,1-3.), 2e lecture (1Co 1, 10-13.1), évangile (Mt 4, 12-23), PU.

*************

Nous sommes au début de l’évangile, Jésus vient d’être baptisé et il commence à parcourir la Galilée. Il est annoncé comme une lumière : « Le peuple qui habitait les ténèbres a vu se lever une grande lumière ». La Galilée à l’époque était inquiète, elle souffrait de l’occupation romaine. Jésus est venu éclairer par sa parole, par ses actes, ses guérisons, par l’amour qu’il vient annoncer de la part de son Père. Jésus vient annoncer une très bonne nouvelle : « Le Royaume des Cieux est tout proche ».

Mais quel est ce Royaume ? Ce qu’on peut imaginer de plus beau. Un lieu où il n’y a que de l’amour, pas de mal, pas de souffrance. Jésus veut que nous soyons tous dans son Royaume. En tant que baptisés, nous sommes rois et reines de ce Royaume. Mais Jésus a besoin de nous pour mettre en place ce Royaume. Il a besoin qu’on soit des serviteurs et des servantes de ce Royaume. Ce n’est pas de tout repos de repousser le mal et de faire le bien. Il a besoin de nous pour faire le bien, aider les autres, aimer son prochain.

La première recommandation qu’il fait c’est « convertissez-vous ». Se convertir, c’est se tourner vers Jésus. Puisqu’il est la lumière, il faut se tourner vers lui, sinon on reste du côté de l’ombre, du doute, et même du péché. Se convertir, c’est être prêt à suivre Jésus. Et nous voyons dans cet évangile Jésus qui appelle ses premiers disciples : Pierre, André, Jacques, Jean. Ce sont des frères, mais ils vont surtout devenir des frères de Jésus, des frères en Jésus. Ils vont comprendre qu’avec Jésus, nous sommes tous des frères et des sœurs. Les premiers disciples sont contents de suivre Jésus, de se sentir appelés. Ils comprennent que Jésus compte sur eux. Ils ne savent pas très bien où va les mener ce chemin, mais ils sont attirés par Jésus, ils savent qu’ils ne regretteront pas cette aventure qui va les mener très loin. Ils étaient pêcheurs de poissons, ils vont devenir pêcheurs d’hommes. C’est la rencontre des autres qui sera au centre de leur vie. Car nous sommes tous créés à l’image de Dieu, nous sommes tous des enfants de Dieu, alors aller à la rencontre des autres, à la suite de Jésus, c’est comme agrandir sa famille toute sa vie, c’est mettre l’amour, l’amitié, la fraternité, en premier dans nos vies. Cela ne veut pas dire que le reste n’est pas important, le travail, la classe, le sport, les différentes activités qu’on aime. Mais ce qui peut éclairer toute notre vie, lui donner beaucoup de sens, c’est de suivre Jésus. Et c’est ce que font les enfants qui demandent le baptême ou qui préparent leur première communion.

Aujourd’hui, nous sommes dans la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Nous suivons tous Jésus, mais de façon différente. Il y a les catholiques, les protestants, anglicans, orthodoxes… Il ne s’agit pas de se disputer mais de se rejoindre. St Paul disait déjà de ne pas se diviser. Nous sommes tous des frères et sœurs en Christ et nous avons à découvrir chez les autres ce qu’ils ont de meilleur. Nous sommes là pour nous enrichir les uns les autres, pas pour nous critiquer.

Nous sommes tous éclairés par la même lumière de Jésus. Alors il faut entretenir cet éclairage par la lecture de la Bible, par la prière, et nous éclairerons notre monde qui vit aussi aujourd’hui dans l’inquiétude. Soyons fiers d’être des enfants de lumière par notre foi.

Père Jean-Christophe Cabanis

Publié dans Mots du curé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sylvie 24/01/2017 21:56

Kim-Lien, je n'arrive pas à t'écrire, peux-tu m'envoyer un email STP ? Merci beaucoup.