Paroisse Colomiers

5ème Dimanche Pâques A

La première communauté chrétienne s’organise bien dans le récit des Actes des Apôtres. Elle est en pleine croissance, il faut se répartir les tâches. Les apôtres réservent leur temps à l’annonce de la Parole. Le service des tables, qui est plus matériel, sera assuré par les 7 nouveaux diacres. Cela ne veut pas dire que ce service n’est pas spirituel : Les 7 hommes choisis sont remplis de foi et d’Esprit-Saint. Parmi eux, deux vont se distinguer par la suite : Etienne, qui sera le premier martyr, et Philippe, qui sera le premier missionnaire. Dans l’Eglise, il y a une répartition des tâches entre prêtres, diacres, responsables ou membres de services paroissiaux ou de mouvements. C’est le même Esprit-Saint qui nous anime, c’est la même foi dont nous sommes les témoins. Nous appartenons à une Eglise qui témoigne de sa foi et qui agit, en particulier auprès des plus petits. C’est la dimension diaconale qui prolonge l’action de Jésus qui a toujours fait du bien.

Comme dit St Pierre dans sa lettre, nous sommes tous les pierres vivantes pour construire la demeure spirituelle en nous appuyant sur la pierre vivante qui est le Christ. Cette demeure, c’est un grand Temple, dans lequel nous offrons des sacrifices spirituels. Quelles sont nos offrandes aujourd’hui ? Tout ce qui a été vécu de meilleur durant ce temps de confinement, par nous-mêmes ou par d’autres, croyants ou éloignés de la foi. Tout ce qui a été vécu de l’ordre du service, de la patience, du don ou du pardon, de l’écoute, de la main tendue. C’est cela notre offrande, agréable au Seigneur, qui participe à la construction de la maison de Dieu. Le pape parle de la Maison commune en parlant de notre planète. Si elle est habitée par des sentiments de fraternité, de solidarité, de respect de la Création, si l’Esprit prend plus de place que l’argent ou les soucis matériels, alors la Maison commune a de longues années devant elle, elle sera accueillante pour les enfants à naître.

Jésus parle aussi de demeure dans l’évangile. Une demeure qu’il va préparer auprès de son Père pour chacun de ses amis à partir de son passage, de sa Pâque, sa mort et sa résurrection. Et Jésus promet aussi un chemin pour y accéder, et ce chemin s’est lui-même. Et nous savons que c’est un chemin rempli d’amour, un chemin qui passe par le don de soi et le pardon. La demeure dont parle Jésus est au ciel mais elle commence sur cette terre. Nous sommes les pierres vivantes de cette demeure par notre foi et par nos actions, par nos œuvres.

On voit l’humilité de Jésus dans cet évangile, lui qui a fait de si belles œuvres qui nous sont transmises dans les évangiles, comme ses guérisons. Il dit pourtant que si nous croyons en lui, nous pourrons accomplir des œuvres encore plus grandes ! Voilà, nous avons un présent et un avenir qui nous attendent. Nous sommes choisis pour réaliser de belles œuvres de la part du Seigneur, et peut-être des chefs d’œuvres. C’est la foi en Christ qui agit en nous qui nous permet de réaliser ces œuvres.

Alors dans notre monde plein d’inquiétudes et d’incertitudes, continuons à faire le pari de la foi, en nous imprégnant de la Parole de Dieu et en méditant sur toutes les œuvres du Seigneur, chaque fois qu’il a fait du bien, et en tâchant de l’imiter.

Continuons à œuvrer ensemble, parce que les pierres vivantes ne peuvent construire une belle demeure, un temple spirituel, que si elles sont assemblées. Notre Maison commune n’est pas en perdition, elle est sauvée. Sauvée si on s’appuie, pour la consolider, sur la pierre d’angle qui est le Christ qui a donné sa vie pour nous.

Que notre Eglise soit le signe que Dieu habite notre monde, qu’elle vise toujours à rejoindre l’ensemble de l’humanité, l’ensemble de la famille humaine, qu’elle développe son aspect diaconal, tournée vers les plus petits, pour leur offrir un toit et une demeure d’amour.

P. Jean-Christophe Cabanis

Ac 6, 1-7 ; Ps 32 (33), 1-2, 4-5, 18-19 ; 1 P 2, 4-9 ; Jn 14, 1-12

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article