Ascension A

Publié le par Père Jean-Christophe Cabanis

Jésus monte au ciel après être apparu aux apôtres durant 40 jours. 40 jours qui n’ont pas réglé tous les doutes. L’évangile d’aujourd’hui nous dit bien que lorsqu’ils retrouvent Jésus en Galilée, les apôtres ont encore des doutes. Et dans le récit des Actes des Apôtres, ils croient encore que Jésus est venu rétablir la royauté en Israël. Alors qu’il leur avait toujours parlé du Royaume des Cieux, un Royaume qui est de l’ordre de l’amour, qui n’a pas de frontières géographiques. Qui n’a pas de frontières du tout puisqu’il concerne toute la terre et même tout l’univers ! Jésus envoie ses apôtres baptiser toutes les nations ! Il leur fait confiance, il les prend comme ils sont, avec leurs limites, mais surtout il leur promet son Esprit-Saint. L’Ascension est très liée à la Pentecôte : Jésus monte au ciel mais il promet d’être présent, d’une façon différente, par son Esprit-Saint. Et la Pentecôte va donner beaucoup d’assurance aux apôtres, ils vont beaucoup mieux comprendre ce que Jésus attend d’eux. Il leur confie l’Eglise qui est en train de naître et qui est là pour prolonger l’action de Jésus. St Paul nous le dit : L’Eglise est le Corps du Christ qui est la Tête, elle est l’accomplissement total du Christ.

Nous sommes fiers d’appartenir à cette Eglise. D’avoir été choisis pour prolonger l’action de Jésus, c'est-à-dire de faire du bien en son nom, d’être témoin de son amour. C’est à nous de chercher toujours mieux quelle est notre place dans l’Eglise, comment faire du bien et avec qui.

L’Ascension, c’est Jésus qui monte au ciel pour mieux habiter notre Terre et tout l’Univers. Et il compte sur nous pour l’accueillir. Pour lui permettre, par nous, d’être présent au monde. L’Ascension, c’est une élévation. Jésus monte au ciel, vers son Père. Mais il ne veut pas monter tout seul. Il veut nous élever tous, il veut que notre monde fasse cette Ascension vers son Père.

Jésus envoie ses apôtres baptiser toutes les nations au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Nous sommes tous envoyés dans le monde d’aujourd’hui pour baptiser, dans la mesure du possible, et pour témoigner de notre foi. Et pour participer à un monde qui s’élève. Si nous découvrons chez les personnes vers qui nous sommes envoyés leurs richesses, si nous les aidons à voir en elles la marque de Dieu, notre monde ne tendra pas vers le bas, vers le matérialisme ou l’individualisme, ou le repli identitaire, mais vers le haut, vers l’amour. Jésus est venu soulever le monde par son Ascension et par sa présence dans l’Eglise. Laissons-nous soulever, participons à ce mouvement ascendant qui conduit notre Univers vers Dieu.

« Je suis avec vous jusqu’à la fin du monde » nous dit Jésus. Profitons de cette présence de tous les instants. Soyons au service de cet Amour sans limite qui veut que le monde soit sauvé.

Père Jean-Christophe Cabanis

Act 1,1-11. ; Psaume 47(46),2-3.6-7.8-9. ; Ép 1,17-23. ; Mt 28,16-20.

Publié dans Mots du curé, Dimanche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article