Paroisse Colomiers

L'Eglise, Corps du Christ - Ascension du Seigneur

Ce récit des Actes des Apôtres est intéressant parce qu’on voit le décalage qu’il y a entre Jésus et les apôtres. Jésus est ressuscité, il leur est apparu pendant 40 jours, et pourtant ils ne sont pas encore convaincus, ils sont largement dépassés par la situation. Jésus a toujours annoncé le Royaume de Dieu, et eux ils croient que Jésus va rétablir le royaume terrestre d’Israël. Jésus ne va pas en rester à leur interrogation. Il va leur faire confiance malgré leurs limites, la limite de leur foi. Il monte au ciel auprès de son Père, et c’est un signe de grande confiance. Il confie sa mission à cette poignée de disciples, hommes et femmes, qui vont devenir l’Eglise. Il leur confie d’être ses témoins jusqu’aux extrémités de la terre. On dirait que Jésus prend de la hauteur pour que son action soit portée le plus loin possible. Et pour cela, il leur promet une force, il leur promet l’Esprit-Saint qu’ils recevront à la Pentecôte, qui va affermir leur foi et les aider à parler le langage universel de l’amour. Dans l’évangile, Jésus dit que ceux qui parleront en son nom seront capables d’expulser des démons, de faire du bien aux malades…

C’est cette mission qui nous est confiée à nous aussi, de faire du bien au nom de Jésus, d’annoncer son amour, d’en être ses témoins. Est-ce que nous faisons la différence entre des royaumes terrestres et le Royaume de Dieu ? Oui, nous devons œuvrer pour la justice sur la terre, pour une meilleure répartition des richesses, pour la dignité humaine parce que c’est là que commence le Royaume de Dieu, dans le cœur des hommes. Si Jésus est monté au ciel, c’est pour nous élever tous à sa suite, auprès du Père. Nous devons, par notre foi, participer à un monde qui s’élève, qui ne soit pas terre à terre, où l’amour soit plus fort que l’argent ou le pouvoir. L’évangile nous dit aussi que Jésus au ciel travaillait le cœur des apôtres. Il faut accepter ce travail de Jésus en nous, et de son Esprit. Le travail par sa Parole. Le travail qui nous précède aussi dans le cœur de ceux vers qui nous sommes envoyés. Nous pouvons être des semeurs, mais aussi des moissonneurs de  l’amour de Dieu. Être des témoins de l’amour de Dieu qui agit en tout homme.

Dans sa lettre aux Ephésiens, St Paul insiste sur la dimension communautaire. Jésus a confié à toute l’Eglise sa mission de le rendre présent au monde. Et les membres de l’Eglise doivent vivre de façon fraternelle, avec beaucoup de patience, de douceur, d’humilité, à toujours rechercher l’unité et la paix. St Paul insiste sur l’Eglise comme Corps du Christ. Oui, Jésus est monté au ciel, mais son Corps est bien sur terre, à travers son Eglise, à travers nous. Nous sommes les membres de ce Corps, nous avons tous notre place et nous avons reçu des dons. A nous de les faire fructifier pour participer à une humanité fraternelle, réconciliée, qui s’élève vers Dieu et vers son Royaume. Soyons des artisans de ce Royaume, des rois et des reines au service du Christ élevé à la droite du Père, à partir des dons que nous devons découvrir en nous et chez les autres.

Père Jean-Christophe Cabanis

image https://storage.canalblog.com/78/95/249840/53057530.jpg

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article