Bonne année

Publié le par Père Charles de Llobet

Livre des Nombres 6,22-27
Psaume 67(66),2b.3.5abd.7.8b.
Lettre de saint Paul Apôtre aux Galates 4,4-7.
Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 2,16-21.
---------------------

Une année s’achève, une autre commence. En ce début d’année, l’occasion nous est donnée de renouer des relations avec des parents, des amis, de voisins que nous n’avons pas l’opportunité  de rencontrer souvent… Alors nous échangeons des souhaits, des vœux, pour bien montrer que l’on ne les oublie pas. Bien sûr que nous avons des formules toutes faites « Bonne et heureuse année, beaucoup de santé, que te désirs se réalisent… tout cela nous allons le téléphoner, l’écrire, l’envoyer par SMS ou par courrier électronique… Oui, « Bonne Année », à tous ceux que nous aimons !

Dans la première lecture, nous trouvons une formule très belle, il s’agit d’une bénédiction que Dieu a transmise à son peuple : « Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Qu’il fasse briller sur toi son visage, qu’il t’apporte la paix ». Cette bénédiction s’adressait au peuple de l’ancienne alliance. Elle s’adresse à l’Eglise aujourd’hui et à chacun de nous. Quelles que soient les épreuves qui surviendront en cours d’année, la bénédiction de Dieu nous est toujours offerte.

Nous commençons cette année en célébrant Marie, en nous mettant sous sa protection, Marie mère de Jésus, Marie mère de Dieu. Saint Paul nous rappelle que « Dieu a envoyé son Fils né d’une femme » pour que l’on n’oublie pas que Jésus, fils de Dieu fait pleinement partie de la famille humaine. C’est lui qui nous indique le chemin pour aller vers ce Dieu que désormais nous pouvons appeler « PERE ». Marie, par cette simple phrase aux noces de Cana nous invite à le suivre « Faites tout ce qu’il vous dira ». C’était un jour de mariage, un jour de fête… Que la fête ne soit pas uniquement le 1er de l’An, mais tous les jours de cette année qui vient.

L’Evangile nous annonce que Dieu vient nous combler bien au-delà de nos espérances. Dimanche dernier nous avons célébrer la naissance de Jésus « un Sauveur vous est né »… Cette bonne nouvelle aurait dû être annoncée aux gens influents du pays, aux notabilités de Jérusalem et pourquoi pas à l’empereur Auguste. Dieu ne doit pas voir les choses comme nous ! Il envoie ses messagers, les anges vers les bergers. Ces derniers sont des pauvres parmi les pauvres, mais ils sont les premiers à découvrir Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans une mangeoire.

Ils ont vu, ils ont entendu le message et ils repartent en glorifiant Dieu pour tout ce qu’ils avaient vu et entendu. Ne serions-nous pas dans une nouvelle civilisation où l’on ne voit plus que l’image et du coup on reste sur le voir : le voir de la télé, le voir de l’information, le voir de l’écran de l’ordinateur … mais savons-nous entendre ?

En ce début d’année, nous pouvons souhaiter que le Christ nous donne à tous un « cœur de berger », un cœur capable de voir, d’entendre, d’écouter, un cœur capable de s’émerveiller de sa présence au milieu de nous, un cœur capable de le découvrir là où nous ne pensions pas le rencontrer !

Les bergers sont partis raconter « Ce qui leur avait été dit au sujet de l’enfant ». Pour que la foi se répande, il faut que les gens parlent, qu’ils se parlent. Et pour parler, il faut d’abord bien assimiler les événements, c’est ce que nous dit St Luc à propos de Marie « elle retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur ». A la suite de Marie, nous sommes invités à méditer les événements de notre vie et nous avons la chance de pouvoir le faire à la lumière de l’Evangile. Même quand tout va mal, nous ne devons jamais oublier que le Seigneur est là, nous pouvons toujours compter sur lui !

Enfin n’oublions pas que le 1er Janvier est aussi la journée mondiale de prière pour la paix. Pensons à tous ces pays douloureusement marqués par la guerre, la violence, le terrorisme. Là où nous sommes soyons des messagers de paix et de miséricorde.

      BONNE ANNEE dans la paix avec tous, « heureux les artisans de paix ! »

Père Charles de Llobet

Publié dans Dimanche

Commenter cet article