Paroisse Colomiers

Carême 2019

Cette période est à la fois attendue et redoutée. 40 jours, c’est long, surtout lorsqu’il s’agit de traverser un désert. C’est le désert qu’ont parcouru les Hébreux du temps de Moïse durant 40 ans. Le désert où Jésus a affronté le Tentateur durant 40 jours. Pour nous chrétiens, c’est une période austère parce qu’on évite ce qui est superficiel, ce qui est de l’ordre de la surconsommation, pour se recentrer sur Celui qui étanche notre soif, soif d’amour, soif de vérité. Le Carême impressionne par son aridité, mais nous savons que chaque année, il nous régénère, il nous ressource, il nous permet de vivre la semaine sainte et la fête de Pâques d’une façon toujours plus profonde. Que serait une fête sans préparation ? Que serait une Terre Promise sans effort pour y accéder ?

Le désert d’aujourd’hui, des personnes le traversent réellement et sans le choisir. Les réfugiés économiques, climatiques ou politiques qui viennent d’Afrique sub-saharienne ou du Moyen-Orient traversent de vrais déserts remplis de peur et d’horreur. Les migrants d’aujourd’hui traversent aussi des déserts de solitude et de sentiment d’abandon. Ils ne sont pas les seuls. Ceux ou celles qui vivent des drames familiaux ou professionnels ou qui subissent des accidents de santé peuvent aussi traverser des déserts de solitude et être tentés par le désespoir.

"Au pays de la soif des eaux jaillissantes" Is 35,7

Le Carême, nous l’attendons comme une belle expérience de ressourcement et de solidarité. C’est un temps privilégié pour s’abreuver à l’eau vive de la Parole de Dieu. La Bible nous accompagne toute l’année, mais durant ces 40 jours, nous pouvons redoubler d’efforts pour que cette Parole nous irrigue, nous convertisse, nous prépare à l’accueil de Celui qui donne sa vie pour nous. Les temps de partage sont privilégiés pour entreprendre ensemble cette belle traversée et pour être solidaires de ceux et celles qui ont besoin d’être secourus, qu’ils soient près ou loin de chez nous. Le jeûne permet aussi de marquer notre solidarité avec eux et elles.

Notre planète est un beau cadeau de la part du Créateur qui nous en confie la gérance. Or les déserts gagnent à cause du réchauffement climatique et des égoïsmes humains. La démarche "Eglise verte" entreprise par la paroisse veut rejoindre un réseau d’acteurs et de croyants responsables de la "Maison commune" chère à notre pape François. Pour permettre que le Seigneur continue à fertiliser notre terre en passant par nos cœurs et notre bon sens.

Enfin, le Carême est le temps de dernière préparation pour ceux qui recevront le baptême lors du temps pascal. Sachons entourer les adultes et enfants de la paroisse qui se préparent à vivre cette joie. A recevoir en abondance l’eau de la vie éternelle.

Bon Carême à tous,

Père J-Christophe Cabanis - Edito de l'Espace 85, mars 2019

Merci à l'auteur de cette image

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article