Paroisse Colomiers

Changements …

En septembre 2010 j’arrivais à Colomiers dans la joie de rejoindre une communauté vivante avec la mission que me confiait Mgr Robert Le Gall. Je suis au terme de ces 6 ans et j’ai demandé d’être déchargé de la Paroisse de Colomiers pour des raisons de santé : les années passant, les soucis de santé ne permettraient pas d’assumer ma charge dans de bonnes conditions. Colomiers est une grande paroisse avec de multiples responsabilités. Avec le Père Jacques Casanave et le Père Charles qui m’ont accueilli, avec les membres de l’Équipe d’Animation Pastorale et tous les responsables des services et des mouvements, avec tous les paroissiens et avec tous ceux et celles qui liront ces lignes, j’ai conscience d’avoir vécu des bons moments d’annonce de l’Évangile et des beaux signes de la présence du Christ à travers les rassemblements de la communauté.
Deux mots me semblent illustrer ce parcours : accueil et service. Accueil des personnes et accueil de la vie. Que de rencontres à travers toutes les demandes à l’Église pour saisir ce qui fait vivre, ce qui remet debout, ce qui dans la durée construit une vraie relation avec Dieu.
Service de tous ceux qui vivent en précarité pour créer des liens de fraternité et de solidarité ; les sans-papiers, les chômeurs, les jeunes et les adultes avec un handicap ont pu prendre la parole et avec la présence des chrétiens dans différentes associations, les liens ont été renforcés ; nous pouvons être heureux de cette annonce de l’Évangile à Colomiers où le service de l’humain nous met sur le chemin de Dieu.
Des limites et des manques j’en ai conscience aussi, et je demande aussi le pardon pour ceux ou celles qui auraient pu être blessés sur ce chemin de la vie.
La rénovation de l’Église Ste Radegonde a marqué ce temps passé à Colomiers ; d’abord par la fermeture de l’Église et la contrainte de nous retrouver à Ste Bernadette, où nous nous sommes adaptés. Mais combien de bonnes volontés se sont manifestées pour la remise en route afin que ce lieu soit de plus en plus beau pour célébrer la louange et vivre la rencontre.
J’aurai encore beaucoup de choses à vous dire et je n’aurais jamais assez de temps pour vous dire merci ; en tout cas l’action de grâce pour toute la tâche accomplie je la fais avec tous les membres qui ont participé à l’E.A.P., avec les différentes équipes, services et mouvements, avec les catéchistes et les parents des enfants catéchisés, avec « les paroissiens de base » comme certains aiment dire : je dis à tous merci pour leur soutien, leur présence et les réalisations accomplies pour la vitalité de la Paroisse et de Colomiers. Avec l’Espérance dans le Christ Ressucité, allons de l’avant.
Père J.F BRIGNOL
***
Il y a un temps pour tout, comme dit l’auteur de l’Ecclésiaste (3,1)… il y a donc un temps pour s’arrêter : à 75 ans, 48 ans de sacerdoce, 44 passés à Colomiers dont 31 au travail, j’estime que c’est le moment.
J’ai vu grandir la ville de Colomiers, notamment le Plein-Centre, y compris la nouvelle Mairie, j’ai vu se créer ou s’agrandir les zones industrielles ou artisanales. En 44 ans j’ai tissé de nombreux liens d’amitié avec beaucoup de familles. J’ai essayé comme j’ai pu d’être un témoin de « la joie de l’Évangile », dans mon milieu de travail, dans la paroisse et un peu partout dans Colomiers. J’ai eu la chance de pouvoir collaborer avec des prêtres qui partageaient mes orientations : l’attention au milieu ouvrier, le souci des plus petits, proches des situations difficiles, je pense notamment à des fermetures d’entreprises telles que Ramonède, ITT Canonn, Breguet-Dassault, Teisseire… entreprises qui ont participé à l’essor de Colomiers mais qui ont laissé derrière elles énormément de soucis et d’inquiétudes quand elles sont parties. Je ne peux pas énumérer tous les moments de joie et de fêtes partagés avec les collègues de travail ou dans la paroisse…44 ans c’est long et pourtant c’est vite passé… Il est temps de s’arrêter, de laisser la place à une nouvelle équipe de prêtres.
Restant sur Colomiers, il va sans dire que tant que ma santé le permettra, je continuerai discrètement à rendre quelques services sur la paroisse. Au final, ce n’est pas un au-revoir, mais c’est l’occasion pour moi de me situer autrement et en même temps de vous dire un grand MERCI pour tout ce que vous m’avez apporté, que l’Évangile soit toujours notre ligne de conduite !
Père Charles de Llobet

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article