Paroisse Colomiers

Col 2, 12-14 Mis au tombeau avec le Christ

Lecture Priante de la 2ème lecture du 17me dimanche ordinaire année C
Lectio Divina
Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :
comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce
___________________________________
Lettre de Saint Paul apôtre aux Colossiens (2,12-14)
Frères, dans le baptême, vous avez été mis au tombeau avec le Christ et vous êtes ressuscités avec lui par la foi en la force de Dieu qui l’a ressuscité d’entre les morts. Vous étiez des morts, parce que vous aviez commis des fautes et n’aviez pas reçu de circoncision dans votre chair. Mais Dieu vous a donné la vie avec le Christ : il nous a pardonné toutes nos fautes. Il a effacé le billet de la dette qui nous accablait en raison des prescriptions légales pesant sur nous : il l’a annulé en le clouant à la croix.
___________________________________

Dimanche dernier, l'apôtre Paul nous invitait à entrer dans le mystère du Christ en son Église, à faire route en Église Corps du Christ dont nous sommes membres. Un peu plus loin dans sa lettre et un peu avant l'extrait d'aujourd'hui, il écrit : Poursuivez votre route dans le Christ tel que vous l'avez reçu (2,6). Ou Menez donc votre vie dans le Christ, dit la traduction liturgique.

 

Le baptême, une mise au tombeau et une résurrection avec le Christ... Paul a beaucoup écrit sur le baptême. Dans la lecture de ce jour, il le présente comme une plongée, une immersion, dans la mort et la résurrection du Christ. On a conservé des baptistères antiques creusés au niveau du sol et en forme de croix, pour signifier cela : le baptisé y descendait dans l'eau, y était immergé et en ressortait membre de l’Église Corps du Christ. Vous étiez des morts, dans le péché et vous n'aviez pas reçu de circoncision, pas de signe sensible de l'Alliance avec le Dieu des Patriarches ; Paul parle à des chrétiens d'origine non-juive, n'ayant pas ces repères, comme lui les a eus. Leur repère, à présent, c'est la vie avec le Christ, signifiée dans le baptême.

 

Le Christ a effacé le billet de la dette qui nous accablait... en le clouant sur la croix. Le billet de la dette : Paul pense à la pratique de présenter au tribunal un billet informant le prévenu de tout ce qui lui est reproché, son dossier d'accusation, sa dette. Dieu en Christ n'est pas un juge, mais un père miséricordieux. Dans son Fils en croix, c'est comme s'il remplaçait le billet de la dette, l'acte d'accusation, par l'écriteau romain cloué au sommet de la croix. Baptisés dans le Christ Jésus, c'est dans sa mort que tous nous avons été baptisés. Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême dans la mort, afin que, comme le Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, nous vivions nous aussi dans une vie nouvelle. (Rom 6,3-4)

 

Ma prière ? Ma vie de baptisé en Christ et en Église ? L'image d'un baptistère où spirituellement je peux m'immerger ? L'écriteau du Christ en croix où je peux lire inscrits mon péché, ma fragilité... et surtout la miséricorde du Père en son Fils pour moi, pour nous tous.

Paul C.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article