Paroisse Colomiers

Confinement - une croissance spirituelle ?

Ce que m'a apporté ou révélé le confinement. Plusieurs choses sur plusieurs plans

  • D'abord, que je suis un être aimé quoique je fasse. Je suis aimé même si je n'ai plus de travail, même si je suis seul chez moi et que je ne vois plus les collègues ou amis, même si je ne semble plus utile à la société…
  • Dieu est là, dans le silence de mon appartement, dans l'impossibilité de communier physiquement, dans ma lassitude d'être seul. Dieu est là dans ma prière, esseulé, privé de contact familial ou fraternel. Il est là et cela ne dépend pas de moi. C'est essentiel !
  • J'ai appris à utiliser les médias dont je dispose à la recherche de célébrations ou offices divers : la messe du Pape à Ste Marthe à 7:00 sur KTO, une autre messe le midi par les Dominicains sur Radio Présence, le chapelet à Lourdes à 15:30 ou chez les Dominicains à 16:30 sur YouTube et enfin l'Office des vêpres à 19:00 sur Facebook. Cela a encadré ma vie de prière en Église tout au long de ce confinement.
  • J'ai ainsi appris que la solitude physique ne m'éloignait pas du Corps Église du moment que j'y restais uni par la prière et la lecture des textes bibliques.
  • J'ai appris à gérer mon stress et son alter égo, la déprime. Stress de ne pas retrouver de boulot, déprime de me retrouver seul… Ce n'est pas une fatalité : Dieu s'occupe de moi et ne me laisse pas tomber.
  • Ce confinement m'a révélé une ou deux petites addictions : je ne fume pas et ne bois pas en dehors de ce qui est raisonnable, mais j'aime bien faire du shopping, dépenser mon argent pour des choses futiles… Je peux m'en passer, ce n'est pas essentiel pour ma santé.
  • Enfin, le déconfinement m'a révélé la grandeur de Dieu dans une assemblée comme la messe dominicale à Ste Radegonde. Même avec un masque, c'est bon de se retrouver ensemble ! Merci mon Dieu pour ce carême un peu rude, mais pour cette belle Pentecôte vécue tous ensemble de par le monde.

Dieu ne laisse pas tomber ses enfants, et la lecture continue des Actes des Apôtres ces jours-ci nous le montre bien : nous sommes ses bien-aimés.

 

Ludovic Baudin

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article