A Colomiers, une expérience de semaine de retraite accompagnée en paroisse…

Publié par Kim-Lien T.

(témoignage)  (évaluation)

Tout commence par une information circulant sur le NET : il s’agit du récit d’une retraite dans la vie dans une paroisse en région parisienne, accompagnée par la Communauté de Vie Chrétienne (CVX). Ce témoignage frappe le cœur d’un membre de l’équipe d’animation pastorale (EAP) de la paroisse de Colomiers. A partir de là, des renseignements sont pris auprès de l’assistant national de la CVX, la proposition est faite au curé de Colomiers, s’en suivent des discussions au sein de l’EAP, puis viennent les rencontres avec des membres de la Communauté régionale de CVX sur Toulouse. Le projet s’est ainsi monté d’octobre 2016 à la 1ère semaine de carême (du 4 mars au 11 mars 2017), où s’est déroulée la semaine de prière accompagnée.

En bref, une semaine de prière accompagnée en paroisse, c’est un temps de lancement où les retraitants font connaissance avec leurs accompagnateurs, s’initient à la démarche, le premier samedi. Ensuite chacun vit un temps de prière de 20 à 30 minutes chaque jour, rencontre son accompagnateur une demi-heure dans les locaux paroissiaux pour parler de son vécu, recevoir quelques conseils ainsi que le texte pour le lendemain. Le samedi suivant, un temps de partage, de bilan, d’action de grâce, suivi de la messe dominicale et d’un apéritif.

17 personnes se sont inscrites dont l’une sera absente dès le début. Parmi elles, notons la présence d’une catéchumène, qui a fini sa semaine de retraite bien fatiguée mais très contente d’avoir expérimenté ce mode de prière. Par ailleurs 2 personnes se sont présentées à la dernière minute sans s’être inscrites : l’une ne poursuivra pas vraiment en revanche l’autre fera la retraite  en produira un beau récit.

Les réponses au questionnaire d’évaluation attestent que les retraitants ont été heureux de découvrir que « la Parole de Dieu leur parlait vraiment au cœur », et s’adressait directement à eux. Ils ont perçu aussi combien l’accompagnement les a aidés : « Sans l’accompagnateur je ne sais pas si je serai allée jusqu’au bout » « Un rendez-vous régulier, un cadre sécurisant ». Le fait d’être accompagnés par des laïcs n’a pas été un problème « Des chrétiens comme moi, qui mènent une vie ordinaire avec générosité et disponibilité à donner du temps ».

Alors que retenir de cet événement ? La grande disponibilité des membres de la Communauté de Vie Chrétienne qui ont donné beaucoup de leur temps, le courage des responsables de la Paroisse pour se lancer dans l’aventure, la joie de cette entrée en Carême… Tout cela donne le goût d’y revenir… 

Pour la paroisse de Colomiers

Kim-Lien T.