Paroisse Colomiers

Un dimanche en famille

« Alors tu pourras prier avec ton frère en croix ». C’est sur ces dernières paroles du chant d’envoi que se termine la messe dominicale de ce 4 mars. Notre curé, Père Jean-Christophe, célébrant du jour, accompagné du petit enfant de chœur, s’incline devant l’autel et se dirige vers le fond de l’église. Celle-ci peut maintenant se vider, lentement,  au rythme des salutations et des conversations dans les allées. Mais tous ceux qui ont assisté à cette messe ne rentrent pas chez eux. Car ce dimanche n’est pas un dimanche ordinaire pour la paroisse. En effet, comme depuis un certain temps, ceux qui le veulent et le peuvent se retrouvent pour un repas partagé le premier dimanche du mois. Alors, direction le centre paroissial !

Repas partagé, mars 2018

Arrivé sur les lieux, je vois seulement quelques personnes qui installent tables et chaises mais je me dis que nous ne serons pas nombreux à ce repas. Heureusement mon ami Thierry est arrivé. Nous sommes ravis de nous retrouver. Thierry s’applique à garer son fauteuil électrique et s’empresse de me montrer les photos de son récent mariage en Côte d’Ivoire. Il est fier ! Pendant ce temps, la salle s’est quelque peu remplie. Couverts, assiettes et verres sont posés sur les tables tandis que d’autres supportent des denrées sucrées ou salées et des boissons. Finalement, petit à petit, la salle est pleine de monde alors que des personnes arrivent encore. Nous pouvons nous installer « qui veut de l’apéritif ? »

Les différentes conversations s’entremêlent et forment un joyeux brouhaha que même le piano électrique n’arrive pas à couvrir. Chacun, chacune se lève et se relève remplissant son assiette. Entre deux bouchées, je jette un coup d’œil panoramique dans la salle et je suis émerveillé par la diversité des personnes qui m’entourent : personnes handicapées, jeunes, moins jeunes, africains, asiatiques, européens, seules ou en famille. Le rapport avec l’affiche du CCFD pour ce carême et qui parle de tissage pour une terre solidaire saute à l’esprit. Tiens ! Près de moi un visage nouveau ! Nous faisons connaissance et entamons une discussion. Wilfrid me dit avec humour qu’il s’est habillé en rouge noir car il supporte le stade toulousain. Il me plait bien !

Cliquez sur cette photo pour regarder une vidéo

Pierre, l’animateur du jour demande un moment de silence car aujourd’hui c’est la fête des grands-mères et à cette occasion une paroissienne a, généreusement et avec beaucoup de bonté, confectionné des petites poches en tissu remplies de lavande.

Pochettes-lavande

Quel joli geste plein d’attention ! Ensuite, nous honorons les personnes dont l’anniversaire est au mois de mars et Pierre, entre le dessert et le café, a l’idée ingénue que l’on fasse un tour de table où chacun dit un petit mot pour se présenter. Je m’aperçois ainsi que Wilfrid n’est pas le seul nouveau : il y en a d’autres. J’apprends aussi qu’il y a là un couple qui se prépare au baptême qui aura lieu lors de la veillée pascale. Mon tour de présentation arrive. Je dis que j’ai 10 ans mais personne ne me croit et au contraire tout le monde rit. C’est dire la bonne humeur qui occupe cette journée ! Bientôt des gens commencent à partir, les tables et les chaises regagnent leur place initiale et c’est à ce moment-là que notre curé entreprend un petit concert de guitare traditionnel mais aujourd’hui un autre guitariste l’accompagne et une petite chorale s’improvise autour d’eux. (Une vidéo sera disponible ici, merci de revenir pour la regarder)

C’est là-dessus que se termine ce dimanche joyeux, laissant de belles images dans la tête et l’impression d’appartenir à une famille.

Jean-Luc D.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article