Paroisse Colomiers

Echos de l'intention du pape du mois de Juin 2016

«Dans nos villes, on constate fréquemment ainsi que l’abandon des personnes âgées, celui des malades. Peut-on l’ignorer ? Nos villes devraient être placées sous le signe  de la solidarité qui ne consiste pas seulement à donner aux nécessiteux, mais à être responsables les uns des autres et à générer une culture de la rencontre. Tu me suis dans ma demande ? Pour que les personnes âgées, les marginaux et les personnes seules trouvent, même dans les grandes villes, des occasions de rencontre et de solidarité.».

Cet appel du pape m'incite à faire une brève relecture des événements concernant ce sujet dans notre paroisse, vous allez voir qu'il y a bien des actions même si elles sont modestes, pas toujours régulières. Alors pour les marginaux, la solitude des personnes âgées, seules, les malades, que se fait-il ?

Evoquons d’abord le Service évangélique des malades (SEM) qui est toujours disponible pour servir nos frères et sœurs  cloués chez eux ou dans un lit à cause des maladies...  N'oublions pas de participer au jubilé des malades et des personnes en situation de handicap, qui aura lieu le 15 juin 2016 à Pibrac. Ce jubilé est organisé par le diocèse.

Il y a aussi le mouvement des chrétiens retraités (MCR) qui s’active. Malgré leurs âges bien avancés, ces membres invitent aussi les autres à venir partager le repas avec eux.

Nous n’oublions pas non plus nos aînés dans la maison de retraite, nous en prenons soin. Hors des messes célébrées dans cette résidence, une visite à l’église Ste-Radegonde pour les résidents-retraités de Maison Ronsard a été organisée. Il y a aussi  nos  collégiens qui sont allés visiter ces aînés avec leurs accompagnateurs, avant le Noël 2015.

Mais, remontent aussi à ma mémoire des événements qui m’ont marquée. Ainsi, en 2014, lors du dimanche de la mi-carême, un repas-partagé a été proposé dans les murs de Ste-Bernadette où je n’oublierai jamais la présence d’une femme, d’un homme âgé, qui faisaient souvent la manche, à la porte de notre église Sainte-Bernadette, et aussi à Sainte-Radegonde. Qu’est devenue cette femme, après de longs jours de maladie ? Et cet homme qui perd, peu à peu, la vue, qui attend une pièce ou un bonjour de la part des paroissiens… Depuis cette année, une fois par an, toujours vers la mi-carême, un repas solidaire a lieu dans notre paroisse.


Mais, savez-vous que tous les 2e dimanches du mois, un repas partagé a lieu au prieuré de Pibrac vers 12h30. Le repas n’est pas long et pourtant il laisse dans le cœur le désir d’y revenir. Le Père Dominique, membre de l’équipe des pères, était toujours là pour causer, avec les uns, les autres et notamment avec Nicole, une dame malvoyante. Désormais, le père Dominique n’est plus avec nous, il a rejoint la maison du ciel où il prie avec nous et pour nous tous.

Rendons grâce pour toutes ces rencontres ! Que chacun, chacune ouvre la barrière de son cœur pour en faire un lieu de rencontre, un lieu de douceur qui permet à des gens broyés par la solitude d’y entrer et d’y demeurer. Que cela soit régulier ou occasionnel, l’important est que la barrière de notre cœur se lève…!

Kim-Lien T.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JURAVER 05/06/2016 15:48

J'ai parlé il y a quelques jours avec la jeune femme. Elle tendait la main devant Hyper U et aussi devant le tabac de la place de la Bascule. Elle est toujours sur Colomiers, mais sa situation n'a pas changé. Quant au monsieur qui perd la vue, il aime particulièrement parlé de son chien Rocky et ce dernier aime particulièrement qu'on lui caresse la tête !

kim-lien 05/06/2016 18:33

Merci Germaine.