Paroisse Colomiers

Le salut de l’Europe

« Passe en Macédoine et viens à notre secours » Ac 16,9

C’est l’appel mystérieux que Paul a reçu à Troas au cours de son sommeil alors qu’il croyait que sa mission avec Silas le ferait rester dans la Province d’Asie. Le lendemain ils s’embarquèrent, Luc et Timothée étant aussi du voyage, et ils arrivèrent en Macédoine. L’homme qui est apparu en vision à Paul et qui appelait au secours était-il macédonien du Nord ou du Sud ? Nous ne le saurons pas mais ce premier passage de Paul et de l’évangile en Europe nous interpelle aujourd’hui. D’abord le salut ne vient pas de l’Europe mais il vient d’ailleurs, de l’Orient. Aujourd’hui où les migrations sont mal vues, où l’Europe et la Grèce ont dû refouler beaucoup de migrants vers la Turquie et en gardent d’autres entassés sur des îles, souvenons-nous que Paul et les premiers chrétiens ont traversé la mer Egée pour vivre la rencontre, la fraternité, et annoncer quelqu’un de plus grand qu’eux. Le message ne sera pas toujours bien accueilli et Paul et ses compagnons connaitront les coups, la prison, et aussi des déceptions au sein des communautés qu’ils fonderont. Pourtant, ces communautés ont perduré et le message de l’évangile, au cours des siècles, a gagné toute l’Europe.

 

L’Europe s’est cru au centre du monde, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, mais elle continue à attirer, à être perçue comme une planche de salut par beaucoup de déshérités à travers le monde. Elle ferme ses frontières et est tentée, dans beaucoup de pays, par le nationalisme.

 

Le salut ne vient pas de l’Europe mais nous, chrétiens européens, sommes des messagers de la Bonne Nouvelle. Nous devons percevoir les appels au secours d’aujourd’hui, des migrants, des personnes subissant des injustices, des assoiffés de vérité et de la Parole de Dieu. Mais n’est-ce pas aussi à nous de lancer des appels au secours ? Si l’Europe pense qu’elle peut se suffire à elle-même, ne souffre-t-elle pas de vieillissement, de dénatalité, de désenchantement ? Et notre Eglise, ne doit-elle pas être revitalisée par des Eglises plus jeunes et plus spontanées ? ’’ Viens à notre secours ‘’, homme ou femme venu d’ailleurs avec ton expérience humaine et de foi, avec ta spiritualité et ton goût pour la vie, avec ta richesse de cœur même si tu n’as rien dans tes poches. Ce n’est pas que le salut de l’Europe qui nous intéresse, c’est le salut du monde. C’est le salut de notre planète qui est en danger.

 

C’est tous ensemble que nous pourrons être sauvés. N’oublions personne, pas de sauve-qui-peut mais tous au service du seul Sauveur, Jésus, Dieu sauve.

 

      Bonnes fêtes de l’Ascension et de Pentecôte,

     J-Christophe Cabanis - Espace85 Juin 2019

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article