Paroisse Colomiers

Journée de rentrée paroissiale du dimanche 16 octobre 2016.

10 h 30, dans l’église sainte Radegonde retentit la louange animée par le groupe Pacifica. Nos frères et sœurs, venus des iles lointaines, étonnent l’assemblée nombreuse par la puissance et la joie de leurs chants ; cela ajoutait un plus à l’évangile du jour qui nous invitait à une prière insis-tante et pleine de foi.

L’apéro en fin de célébration permit comme chaque fois des échanges fructueux.
Mais il a fallu conclure ce temps, et une centaine de paroissiens s’est rendu à la salle Satgé (à 15 mn de là) pour poursuivre la journée. Le repas partagé a permis de découvrir les talents culinaires cachés de certains. …
 
Après quoi en carrefour de 8 personnes, chacun a partagé son expérience personnelle d’avoir été écouté, pour dire en quoi cela l’a aidé dans sa vie. Beaucoup ont témoigné que ce partage leur a permis de mieux se connaitre ; de comprendre l’importance d’être à l’écoute de l’autre et, de cette manière, lui laisser de la place. C’est une manière de prendre soin des uns des autres ; c’est entrer dans une culture du respect de l’autre, et c’est une étape indispensable à tout dialogue. « L’écoute, ce n’est pas évident ; ça fait du bien ; ça pacifie ; cela demande de l’amour… Oser dire que l’on s’aime… Avoir de la patience. »
Chaque carrefour devait exprimer ses convictions concernant l’écoute, mais aussi ses attentes. L’E.A.P. va reprendre toutes ces réponses et fera des propositions concrètes, dès que possible.
Le thème de la journée était « Familles en mission ». C’est pour cela que la réflexion s’était portée sur l’écoute. Ce que nous avons vécu dans ce milieu favorable de la famille élargie, cet apprentissage du respect de l’autre, est vraiment une école de l’accueil de l’autre. Plusieurs ont exprimé leur douleur de n’avoir pas été écouté par leurs proches ; mais c’est grâce à des amis et des accompagnateurs qu’ils ont pu grandir dans cette réalité de la vie.
« L’écoute en famille, a conclu notre curé Jean Christophe Cabanis, c’est très important ; car le pape François, mais aussi toute la tradition de l’Eglise, considère que la famille est la cellule de base de l’Eglise ; que l’Eglise est une grande famille. Ce que nous vivons dans nos familles dans l’écoute, avec les joies et les difficultés d’aujourd’hui, nous porte à participer à une Eglise à l’écoute des situations d’aujourd’hui, et surtout de ceux et celles qui les vivent. Et puis, l’Eglise et la paroisse ne sont pas la limite de notre mission. La mission se passe au-delà. C’est à nous de rejoindre, d’être à l’écoute de ceux qui ne viennent pas à l’église, qui croient autrement que nous ou qui ne croient pas en Dieu. »
Françoise de C. a présenté l’exhortation « Amoris Laetitia ». « Nous souhaitons mettre en place des groupes de partage à partir de chapitres qu’on voudrait approfondir. Ces groupes pourraient aussi s’organiser par quartiers, selon une idée plus ancienne. »
François R. nous a fait la surprise de nous lire un texte de Paul VI « Aime ta paroisse ».
Merci a tous ceux qui, par leur présence ce jour, ont contribué à rendre vivante notre communauté paroissiale ; ils vont pouvoir répondre à vos questions, vous qui avez été empêchés de venir !
Pierre L.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article