Ep 3,2-3a. 5-6 Ce mystère : toutes les nations … même héritage…

Publié le par Paul C.

Lecture Priante de la 2ème lecture de la fête de l'Epiphanie du Seigneur
(Lectio Divina)
Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :
comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce.
_________________________________________
 Lettre de saint Paul aux Ephésiens (3,2-3a. 5-6)
Frères, vous avez appris, je pense, en quoi consiste la grâce que Dieu m’a donnée pour vous : par révélation, il m’a fait connaître le mystère. Ce mystère n’avait pas été porté à la connaissance des hommes des générations passées, comme il a été révélé maintenant à ses saints Apôtres et aux prophètes, dans l’Esprit. Ce mystère, c’est que toutes les nations sont associées au même héritage, au même corps, au partage de la même promesse, dans le Christ Jésus, par l’annonce de l’Evangile.
 ________________________________________

 

- Le mot "mystère", trois fois dans ce court extrait de la lettre de Paul. Le mystère dans la bible, c'est une réalité de vie, ce n'est pas une chose "mystérieuse", une énigme à déchiffrer, un je ne sais quoi qui me dépasse. Le mystère, c'est le projet de Dieu sur le monde, son désir de bonheur pour nous, son ambition de salut, de libération, de miséricorde. C'est Dieu venant partager ma vie dans le Christ et l'Esprit Saint. C'est l'intimité de Dieu venant se mêler à mon intimité. C'est la vie de Dieu en moi.

- Ce mystère est dit par Paul grâce que Dieu m'a donnée pour vous. Une grâce donnée par révélation, par "enlèvement d'un voile". Une révélation faite à Paul, sur la route de Damas, mais aussi aux saint Apôtres et aux prophètes, c'est-à-dire dans toute l'histoire biblique. Ce temps biblique est un temps de dévoilement progressif du désir de Dieu de partager sa vie intime avec l'humanité. Il a commencé, lentement et pédagogiquement, avec le peuple juif.

- A présent, c'est avec toute l'humanité. Les nations marcheront vers ta lumière, prophétise Isaïe (première lecture). Paul écrit : toutes les nations sont associées au même héritage, au même corps… à la même promesse... Les nations, ce sont les non-juifs, l'ensemble de l'humanité. Tous deviennent membres d'un même Peuple de Dieu renouvelé dans le Christ Jésus. Ceci par l'annonce de l'Evangile, de cette Bonne Nouvelle de Jésus, Jésus Messie, et Dieu devenu homme.

- Je me rappelle la parole de Dieu à Abraham : En toi seront bénies toutes les familles de la terre (Genèse 12, 3). Et je lis dans la première lecture du jour : Debout, JérusalemLes nations marcheront vers ta lumière… Le psaume chante l'arrivée de tous vers le Roi Messie, riches et pauvres. L'Evangile met en scène des mages, des païens, venus de l'orient vers l'enfant Dieu.

- "Epiphanie" signifie "manifestation". L'apôtre Paul nous dit sa grâce, sa mission : manifester Jésus Christ à tous, juifs et non-juifs. Comment suis-je une Epiphanie de Jésus ? Je vais peut-être cibler tel ou tel partie de ma vie actuelle ou passée, pour rendre grâce, ou demander pardon, ou décider des ajustements. Je vais aussi examiner comment j'accueille la diversité des personnes, comme les premières communautés chrétiennes de l'apôtre Paul le faisaient, souvent dans la difficulté et le combat. Ai-je le souci des gens qui viennent de loin ? Comment ?

- Seigneur, tu m'invites à approfondir le mystère de ton Eglise qui se veut ouverte à toutes les nations, à toutes les situations. Notre Pape François nous invite souvent à sortir de nos murs, à aller vers nos "périphéries". Seigneur, révèle-moi la part que tu souhaites que je prenne dans cette "Epiphanie" de l'Evangile.

https://encrypted-tbn1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSGX_-X_G_7eatG2O_nCidIfIgLhmpnAKURfy3UFHsEI-PT8NpW_w

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article