Paroisse Colomiers

Ep 4,17.20-27 Revêtez-vous de l'homme nouveau

Lecture Priante de la 2ème lecture du 18ème dimanche ordinaire année B

(Lectio Divina)

Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :

comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce.

 

Lettre de Saint Paul aux Éphésiens (4,17.20-24)

Frères, je vous le dis, j’en témoigne dans le Seigneur : vous ne devez plus vous conduire comme les païens qui se laissent guider par le néant de leurs pensées. […] Mais vous, ce n’est pas ainsi que l’on vous a appris à connaître le Christ si du moins l’annonce et l’enseignement que vous avez reçus à son sujet s’accordent à la vérité qui est en Jésus. Il s'agit de vous défaire de votre conduite d'autrefois, c’est-à-dire de l'homme ancien corrompu par les convoitises qui l’entraînent dans l’erreur. Laissez-vous renouveler par la transformation spirituelle de votre pensée. Revêtez-vous de l'homme nouveau, créé, selon Dieu, dans la justice et la sainteté conformes à la vérité.

 

La lecture de la lettre de Paul aux chrétiens d’Éphèse se poursuit dans des exhortations sur le style de vie chrétienne. Deux types de conduite : en homme ancien, en homme nouveau. Un comportement moral opposant une éthique païenne à une éthique en Jésus. Donc, un choix à faire, entre l'erreur et la vérité (deux fois mentionnée). Dans d'autres écrits de Paul : l'homme extérieur et l'homme intérieur ; vivre selon la chair et vivre selon l'Esprit. L'expression connaître le Christ : dans la bible "connaître" ne désigne pas seulement l'oeuvre de l'intelligence, mais surtout une relation personnelle. Il ne s'agit pas d'abord de mettre le Christ dans ma tête (quoique cela ne soit pas inutile), mais de me comporter comme et avec le Christ.

 

L'homme ancien (ou le vieil homme), une expression souvent utilisée par Paul. La conduite des "païens", selon Paul : néant de leurs pensées (autres traductions : leurs vains jugements, leur intelligence conduit au néant). Et dans les deux versets non cités dans le découpage liturgique de ce dimanche : intelligence remplie de ténèbres... ignorance... endurcissement de leur cœur... perte du sens moral... débauche... La "corruption spirituelle", selon une expression du pape François. Éphèse rendait un culte particulier et lucratif à la déesse Artémis et sa prospérité économique en découlait largement.

 

L'homme nouveau.. C'est cet hommes-là que Paul enseigne, la vérité qui est en Jésus. Un homme qui entraîne une transformation spirituelle. Paul lance une invitation qui lui est chère : revêtez l'homme nouveau. Habillez-vous en homme nouveau. Une référence aux rites du baptême par immersion : le catéchumène quittait ses vêtements ordinaires, symboles de l'homme ancien, était plongé dans l'eau "au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit", puis à la sortie de l'eau était revêtu d'un vêtement de fête, d'homme nouveau. Paul écrit aux Galates (3,26) : vous tous que le baptême a unis au Christ, vous avez revêtu le Christ. L'homme nouveau, c'est le Christ. Habillez-vous du Christ !

 

Vous défaire de votre conduite d'autrefois. Dans ma réflexion et ma prière, je peux faire du monde d'aujourd'hui une peinture aussi pessimiste que Paul. Mais, le Seigneur m'invite surtout à prendre conscience du "paganisme" en moi. Dans les années soixante, un livre eut son succès, "La foi d'un païen". Ma foi est celle d'un païen, en voie continuelle de conversion, de transformation spirituelle. Des restes d'homme ancien sont en moi. Notre pape François appelle souvent cela "l'homme mondain", ou la "mondanité".

 

Deux tweet récents du pape, à méditer : La foi en Jésus-Christ libère du péché, de la tristesse, du vide intérieur, de l'isolement, et est la source d'une joie que personne ne peut nous ravir. Et Quand on est plein de soi-même, il n'y a pas de place pour Dieu. Demandons au Seigneur de convertir notre cœur.

 

Paul C.

Meri à l'auteur de cette image

https://s.topchretien.com/media/1200/article/banner_facebook/umcj-415-29-mars-1200x630.jpg

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article