Paroisse Colomiers

Ep 5,15-20 Conduite et prière

Lecture Priante de la 2ème lecture du 20ème dimanche ordinaire année B

(Lectio Divina)

Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :

comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce.

 

Lettre de Saint Paul aux Éphésiens (5,15-20)

Frères, prenez bien garde à votre conduite : ne vivez pas comme des fous, mais comme des sages. Tirez parti du temps présent, car nous traversons des jours mauvais. Ne soyez donc pas irréfléchis, mais comprenez bien quelle est la volonté du Seigneur.

Ne vous enivrez pas, car le vin porte à la débauche. Laissez-vous plutôt remplir par l'Esprit Saint.. Dites entre vous des psaumes, des hymnes, et de libres louanges, chantez le Seigneur et célébrez-le de tout votre coeur. A tout moment et pour toutes choses, rendez grâce à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus Christ.

 

Votre conduite... pas comme des fous, mais comme des sages. A une communauté tiraillée entre des restes de paganisme et les exigences chrétiennes, l'apôtre Paul invite à prendre conscience d'un "code de la route" : il y a deux façons de conduire, entre lesquels il faut choisir, la folie ou la sagesse. Le thème des deux voies se présentant à nous, une idée forte dans la bible. Sur la route, être sage dans le temps présent, car nous circulons au milieu de jours mauvais. Ne pas manquer de réflexion, chercher la volonté du Seigneur.

Nous traversons des jours mauvais. C'était le cas au temps de saint Paul. Ce l'est à toute époque, à notre temps, dans notre monde actuel. La situation des chrétiens en ce monde est souvent mauvaise... Il y a aussi des moments mauvais dans nos vies, dans nos familles, dans nos communautés, dans nos pays... Face à cela, tirer parti du temps présent, vivre le mieux possible le moment présent, comme des sages. En tentant de discerner et de comprendre la volonté du Seigneur. Je suis perplexe devant ces mots "volonté du Seigneur", mais je sais que Dieu nous veut libres et je vais comprendre sa "volonté" comme le souhait du Seigneur envers nous. Un souhait incluant un désir d'amour envers nous, un désir de bonne route. Une invitation à ne pas se conduire en êtres irréfléchis, mais comme des sages.

La première lecture fait méditer sur cette Sagesse (avec un "S" majuscule), comme étant une personne. La Sagesse, c'est Dieu qui nous invite à sa table, pour nourrir notre bon sens : Venez, mangez de mon pain, buvez le vin que j'ai préparé. Dans le psaume : Venez, mes fils, écoutez-moi. Dans l’Évangile : Moi, je suis le pain vivant, dit Jésus. Sagesse ou folie... Cela fait penser à la parabole qu'on a souvent appelée des "vierges sages et des vierges folles" (Mathieu 25). Le contraste entre des imprévoyantes et des prévoyantes, entre celles qui négligent de remplir leur lampe du carburant nécessaire à leur route vers leur Seigneur et celles qui ont la sagesse d'y penser.

Ne vous enivrez pas... Paul vise certains chrétiens de son temps. Mais pour rebondir sur une autre ivresse, celle de l'Esprit Saint : Laissez-vous remplir par l'Esprit Saint, c'est le sage et bon carburant. Paul livre une clef essentielle qui ouvre à la conduite dans cette sagesse en Dieu, l'Esprit Saint, la clef de la prière. Les psaumes, autrement dit, toute la prière ancrée dans la Bible, comme la Lecture Priante (Lectio Divina). Les hymnes, la prière liturgique, les textes de prière. Et une prière à laquelle nous ne sommes pas habitués, les libres louanges, avec nos propres paroles. Chantez le Seigneur, les cantiques et toute expression libre de prière... Cela, à tout moment et pour toutes choses. La prière d'action de grâces, louant Dieu pour tout ce qu'il nous donne ou va nous donner. Un climat permanent de prière, ponctué par un ou des moments plus explicites de prière.

Que me dit le Seigneur dans ce texte de sa Parole ? Que vais-je lui dire et décider de faire ?

Dieu très bon, Père de Jésus le Christ notre Seigneur, répands sur nous ton Esprit Saint. Donne-nous l'esprit de sagesse et d'intelligence, la sagesse de faire confiance aux lumières que la Parole de Dieu nous apporte grâce à l'Eglise, l'intelligence de comprendre que, dans ces lumières, les chemins de nos fidélités s'éclairent et là est la vraie vie. (Mgr Favreau)

Paul C.

Merci à l'auteur de cette photo

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article