Paroisse Colomiers

Octobre roux de l'automne

Ce n’est pas octobre rouge de la révolution bolchévique mais plutôt octobre roux de l’automne que nous retrouvons chaque année avec la joie de sa douceur et de la cueillette des champignons pour les connaisseurs. La nature nous offre de vivre de belles balades avec des couleurs vives sous une lumière pure.

Nous fêterons les saints qui nous aident à croire. Sainte Thérèse de Lisieux, "la petite", et Sainte Thérèse d’Avila, "la grande", ainsi que Saint Bruno, nous invitent à la prière et à la contemplation, sans oublier le monde vers lequel nous sommes envoyés. Saint François d’Assise, si proche de la Création et des plus petits, est particulièrement cher à notre pape et à toute l’Eglise. Saint Luc, évangéliste de la miséricorde, les apôtres Saint Simon et Saint Jude, nous entraînent sur les chemins à la suite du Christ. Saint Serge, très vénéré par nos frères orthodoxes, nous rapproche d’eux. Saint Denis nous rend solidaires des diocèses de la Réunion et de Seine Saint Denis, diocèses parmi les plus pauvres socialement et les plus riches en diversité.

Ces Saints et tous les autres nous aident à préparer la fête de la Toussaint, nous pour qui la sainteté est notre horizon. Ils nous tournent aussi vers la mission. Chaque année, la semaine missionnaire mondiale se passe en octobre. Or cette année, c’est tout le mois d’octobre qui est dédié à la mission. La mission étant "là-bas", dans les pays où l’Eglise est la plus récente, ou "ici", où les témoignages de foi sont attendus pour raviver la foi parfois chancelante de nos pays d’Europe. "Là-bas", c’est en particulier l’Amazonie qui nous inquiète tous à cause des incendies, de la déforestation, du sort réservé aux peuples indigènes. L’Amazonie qui va vivre le prochain synode ce mois-ci. Puisse l’Eglise apporter l’espérance et le souffle de l’Esprit à ce poumon du monde.

"Ici" dans notre pays, il y a les enjeux importants de la révision des lois de la bioéthique. Les enfants à naître sont-ils fruits de l’amour ou de la technologie ? Ou des deux ? Et à quel prix ? Le père est-il oui ou non indispensable dans une filiation ?

Les retraites aussi sont révisées, avec l’inquiétude de nos aînés retraités, mais aussi de ceux qui cotisent, et des plus jeunes qui aimeraient bien cotiser mais pour qui l’emploi est difficile à trouver. Puissent les générations s’entraider sans chercher à tirer la couverture à soi.

Il y aura aussi la journée du 17 octobre, journée du refus de la misère. La misère sociale augmente avec le nombre de personnes à la rue et les sans-papiers. Notre foi nous dit que l’amour augmente aussi. Combattons le mal par le bien par nos engagements, à la suite du Christ, avec Marie sa mère en ce mois du Rosaire.

J-Christophe Cabanis - Espace85 octobre 2019

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article