Paroisse Colomiers

He 4, 14-16 Jésus, grand prêtre à notre ressemblance

Lecture Priante de la 2ème lecture du 29ème dimanche ordinaire année B

(Lectio Divina)

Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :

comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce.

 

Lettre aux Hébreux 4,14-16

En Jésus, le Fils de Dieu, nous avons le grand prêtre par excellence, celui qui a traversé les cieux ; tenons donc ferme l’affirmation de notre foi. En effet, nous n’avons pas un grand prêtre incapable de compatir à nos faiblesses, mais un grand prêtre éprouvé en toutes choses, à notre ressemblance, excepté le péché. Avançons-nous donc avec assurance vers le Trône de la grâce, pour obtenir miséricorde et recevoir, en temps voulu, la grâce de son secours.

 

Comprendre ce que dit le texte. Après ma prière à l'Esprit Saint pour qu'Il soit avec moi, m'imprégner du texte. Deux personnes, Jésus et nousJésus est appelé le grand prêtre par excellence, avec des qualités évoquant sa force de miséricorde (pas incapable de compatir), son humanité (à notre ressemblance). Jésus et nous. La conclusion pour nous de ce portrait rapide de Jésus, tenir (avec fermeté), avancer (avec assurance) vers un avenir de miséricorde, vers le Trône de la grâce.

 

Grand prêtre, que veut dire ? Cela se précisera dimanche prochain (30ème dimanche ordinaire) par comparaison avec le grand-prêtre juif. On lit dans un passage antérieur de notre lettre comme un doublet de l'extrait d'aujourd'hui : Jésus, il lui fallait donc se rendre en tout semblable à ses frères, pour devenir un grand prêtre miséricordieux et digne de foi pour les relations avec Dieu, afin d’enlever les péchés du peuple. Et parce qu’il a souffert jusqu’au bout l’épreuve de sa Passion, il est capable de porter secours à ceux qui subissent une épreuve (2,17-18). Jésus, Fils de Dieu, est un intermédiaire assurant les relations entre Dieu et nous, bien au delà du grand prêtre juif. Il est venu de Dieu (l'expression imagée : il a traversé les cieux), il est devenu totalement homme, jusque dans la souffrance et la mort. Sa mission d'intermédiaire est de compassion, de miséricorde, de secours. (grand prêtre miséricordieux). Le Trône de la grâce ? Dans la bible, c'est le Trône de Dieu,la demeure de Dieu. Pour Jésus, ce Trône, c'est la colline du Golgotha, sa croix d'où coulent l'eau et le sang en sources de miséricorde pour nous et le tombeau vide du matin de Pâques du Ressuscité, tout près de la croix.

 

Que me dit ce texte ? Quelle résonance en moi ? Le portrait de Jésus que je me fais et que j'essaie de vivre, s'approche-t-il de celui de cette lettre ? Je cherche en moi des points de convergence et de divergence… Je me laisse porter par plusieurs lectures de ce passage.

 

Et je m'adresse à ce Christ. Je le contemple sur son Trône de la grâce. La première lecture (Isaïe) me met en présence d'un serviteur mystérieux, image de Jésus, qui se chargera de nos fautes, qui passera des tourments à la lumière. Le psaume pourra étoffer ma prière. L'évangile du jour me montre Jésus proposant un chemin de partage de ses épreuves personnelles à deux apôtres qui visiblement n'ont pas tout compris !

 

Vivre dans la grâce de cette parole de Dieu d'aujourd'hui. Je le demande à l'Esprit, il saura m'aider à trouver comment concrétiser.

Paul C.

http://abbaye-veniere.fr/images/4b-icones-contemporaines/christ-mandorle-z.jpg

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article