La messe de confirmation, animée par les jeunes, 26 avril 2014

Publié le par Père Gérard Delom

Evangile de Jésus Christ selon St Jean 20,19-31. (2e dimanche de Pâques)

Homélie du Père Gérard DELOM (vicaire général du diocèse de Toulouse), 26 Avril 2014. Eglise Ste Bernadette à Colomiers.

Si je vous dis : « Je suis comme St Thomas... »,  vous allez poursuivre en disant : « Je ne crois que ce que je vois ! »

Et voilà comment on fait de St Thomas le saint patron des incroyants alors qu’en fait, l’Evangile nous donne là, une des plus belles figures de croyant.

L’expérience de St Thomas, c’est celle des confirmands d’aujourd’hui. Je ne vais pas dévoiler le contenu de leurs lettres de demande du sacrement de confirmation, très profondes et très belles, mais elles ont toutes un point commun : Tous, ont fait à un moment donné, une expérience spirituelle qui leur fait dire : « Là était Dieu, là était Jésus, là était L’Esprit ! ». Cette expérience est datée, elle est située géographiquement. Une rencontre. Un pèlerinage. Un témoin. Un évènement. Une messe. Et là, que s’est-il passé ? Une communion, une conviction qui s’impose comme une évidence, un sentiment… mais qui remplit de joie et de paix.

Dans un premier temps, j’ai simplement envie de rendre grâces au Seigneur pour ce qu’il a fait dans la vie de ces jeunes à travers les accompagnateurs, les familles et les amis. Célébrer une confirmation, c’est toujours une grande joie. La joie de voir en Eglise le cheminement de ses membres, la joie de voir l’avenir de l’Eglise. Car nous sommes heureux pour eux et nous comptons aussi sur eux, nous avons besoin d’eux : L’Eglise de demain, c’est eux !

Après cette action de grâces, je voudrai méditer cette belle page d’évangile que la liturgie nous donne en ce Dimanche après Pâques.

Les disciples sont enfermés dans leurs peurs et dans leurs doutes. Peur d’affronter leurs semblables et de porter témoignage. Doutes, car après avoir suivi Jésus sur les routes de Galilée, ils ont été confrontés aux évènements de la Passion. Leurs espérances et leurs convictions ont été anéanties.

Jésus est là au milieu d’eux et il leur dit : « La paix soit avec vous ! »

Une expérience personnelle de rencontre avec le Christ donne de la paix et de la joie.

Jésus envoie et il donne l’Esprit Saint.

Aujourd’hui, Jésus vous envoie et vous donne l’Esprit saint. Avec une mission : Non pas de pardonner les péchés comme nous le faisons dans le cadre du sacrement de réconciliation, mais de témoigner de la miséricorde de Dieu, c'est-à-dire de cet Amour infini qui peut relever une personne, qui donne toute sa dignité à celui qui croyait ne pas en être digne. L’Eglise n’est pas là pour condamner ou juger, elle est là pour donner sens à la vie, pour aider tout homme dans la détresse, pour combattre, à cause de Dieu et du message de l’Evangile, tout ce qui déshumanise.

Et c’est là qu’intervient Thomas. Les disciples lui disent : « Nous avons vu le Seigneur ! », oui, mais Thomas n’était pas là. Un peu comme si on me disait : « J’ai vécu une super rencontre avec Jésus à la messe », oui, mais moi j’y étais pas. Ou bien, comment est-ce possible, moi, je m’y ennuie ?. Dans la vie chrétienne, on a besoin de témoins, mais on a aussi besoin de faire soi même une expérience personnelle de rencontre avec le Christ.
St Thomas avait suivi Jésus, il était même prêt à mourir pour lui avant de monter à Jérusalem, lors de la mort de Lazare. Mais il avait vu aussi toute la Passion de Jésus. Ce qu’il veut, c’est retrouver cette relation avec Jésus, même s’il faut passer par la croix. La résurrection n’efface pas la croix !

Pour nous, aujourd’hui, c’est un appel à être présents là où sont les croix de notre monde. Hôpitaux, monde de la souffrance et des soignants, proximité avec les pauvres, les migrants…

Avec une arme, la prière. Nous ne sommes pas seuls, nous sommes unis dans le Corps du Christ.

Avec une force, l’Esprit Saint qui nous pousse à ouvrir notre cœur à l’amour de Dieu et l’amour du prochain.

La messe de confirmation, animée par les jeunes, 26 avril 2014

Publié dans Bible-AT-NT, Jeunesse, Dimanche

Commenter cet article