Paroisse Colomiers

Toussaint - Heureux, heureux, heureux...

Cet évangile des Béatitudes, nous l’aimons bien parce qu’il est question de bonheur. Un bonheur qui dépasse le bonheur terrestre, il nous donne un horizon plus large et plus loin car il s’agit du Royaume des Cieux. C’est un bonheur au futur mais aussi au présent parce que le Royaume des Cieux a déjà commencé. C’est un bonheur qui nécessite un engagement dans le sens de la paix et de la justice : On est heureux lorsqu’on fait du bien autour de nous. Un bonheur qui nous rapproche de notre condition d’enfants de Dieu, de fils et de filles de Dieu : « Heureux les artisans de paix car ils seront appelés fils de Dieu. » Un bonheur qui passe par notre façon d’être si est celle de Jésus : la douceur, la miséricorde, la pureté. La pureté est une béatitude spéciale parce qu’elle permet de voir Dieu : « Heureux les cœurs purs car ils verront Dieu. » Voir Dieu, cela nous parait un rêve impossible. Pourtant Jésus Fils de Dieu s’est fait voir et il nous ouvre les yeux pour voir de quelle façon il agit.

St Jean, lui a vu Dieu ! Dans l’Apocalypse, il décrit sa vision où il a vu le trône de Dieu et l’Agneau à côté. Lui qui a été apôtre de Jésus, c’était son disciple bien-aimé selon son expression, en côtoyant l’Amour il s’est purifié et a pu avoir cette belle vision décrite dans l’Apocalypse qui veut dire révélation. Il a vu le trône de Dieu et l’Agneau qui est le Christ vainqueur. L’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde qu’avait annoncé Jean-Baptiste. L’Agneau est à la fois doux, il va vers son sacrifice, mais il est fort car il est vainqueur du mal. Jean, dans sa vision, a vu l’Agneau. Mais il a vu aussi tous les peuples, toutes les nations qui venaient se prosterner devant le trône de Dieu et devant l’Agneau. Ce sont tous ceux qui sont sauvés et qui viennent de tous les horizons, qui représentent l’humanité. Tous ceux qui ont traversé la grande épreuve, les épreuves de la vie et aussi l’épreuve de la mort. Ils ont été purifiés dans le sang de l’Agneau. Ils sont 144.000, c’est-à-dire 12 fois 12.000, et 12 est un chiffre symbolique qui représente tous les peuples. C’est bien toute l’humanité que Jésus est venu sauver, rendre heureuse dans cette vie et aussi dans l’éternité.

Nous ne sommes pas des visionnaires comme St Jean. Mais nous sommes comme lui des disciples bien-aimés de Jésus, invités à nous rendre toujours plus purs à son contact, à nous éloigner de ce qui est moins pur, qui est mélangé, opaque. A nous de nous demander, dans nos vies, quels sont les lieux et les occasions qui nous rendent moins purs. Nous n’avons pas des visions mais nous expérimentons la présence de Dieu dans notre vie, nous voyons au moins des traces de Dieu en nous et aussi chez les autres, chez les plus petits. Et puis nous sommes tous prophètes, par notre baptême. Sans prédire l’avenir, nous pouvons transmettre notre espérance en un monde heureux réuni en Dieu. Pour cela, nous avons à vivre le combat guidé par notre foi : combat pour la justice et pour la paix, qui peut passer par la persécution et les larmes. Aidons-nous les uns et les autres et demandons aux saints de nous aider à vivre dans la pureté des enfants de Dieu pour participer à un monde qui se rapproche du Royaume des Cieux, et à voir Dieu à travers l’humanité dans ce qu’elle a de meilleur, de plus pur.

Père Jean-christophe Cabanis

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article