Ph 2, 1-5 Dans le Christ

Publié le par Paul C.

Lecture Priante de la 2ème lecture du 26ème dimanche ordinaire année A

(Lectio Divina

Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :

comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce.

Lettre de saint Paul apôtre aux Philippiens (2,1-11)
Frères, s'il est vrai que dans le Christ on se réconforte les uns les autres, si l'on s'encourage avec amour, si l'on est en communion dans l'Esprit, si l'on a de la tendresse et de la compassion, alors, pour que ma joie soit complète, ayez les mêmes dispositions, le même amour, les mêmes sentiments ; recherchez l'unité. Ne soyez jamais intrigants ni vaniteux, mais ayez assez d'humilité pour estimer les autres supérieurs à vous-mêmes. Que chacun de vous ne soit pas préoccupé de ses propres intérêts, pensez aussi à ceux des autres.
Ayez vous les dispositions qui sont dans le Christ Jésus : ayant la condition de Dieu, il ne retint pas jalousement le rang qui l'égalait à Dieu. Mais il s’est anéanti prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes. Reconnu homme à son aspect, il s'est abaissé, devenant obéissant jusqu'à la mort, et la mort de la croix.  C'est pourquoi Dieu l'a exalté : il l’a doté du Nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de Jésus, tout genou fléchisse au ciel, sur terre et aux enfers, et que toute langue proclame : "Jésus Christ est Seigneur", à la gloire de Dieu le Père.

 

Dans le Christ, formulation chère à l'apôtre Paul. Mon baptême m'a plongé dans le Christ (baptiser veut dire plonger dans). Je fais partie du Christ, je suis membre du Christ : Vous êtes corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes membres de ce corps (1 Corinthiens 12). Mon nom de "chrétien" veut tout simplement dire "du Christ" : du même corps, de la même famille, avec le même nom de famille... Paul énumère quelques conséquences de cette commune appartenance : réconfort, amour, communion, tendresse, compassion. C'est l'esquisse d'un portrait du chrétien.

 

Après ce tableau qui peut sembler un peu idyllique, (je remarque les 4 "si" qui laissent entendre que ce n'est pas facile à vivre), Paul encourage les chrétiens de Philippes à vivre concrètement cette appartenance au Christ pour que ma joie soit complète. Trois fois le mot même (mêmes dispositions, même amour, mêmes sentiments). Et ce terme unité lourd de sens, vu nos innombrables différences de tempérament, d'histoire, de vie, etc.

 

L'invitation un peu surprenante : ayez assez d’humilité pour estimer les autres supérieurs à vous-mêmes. Ce n'est pas une exhortation à me rabaisser, mais plutôt à avoir le préjugé favorable envers l'autre. C'est plus fort que le non-jugement, c'est plus positif : l'autre a quelque chose à me donner que je n'ai pas, quelque chose que je peux admirer en lui.

 

La clé de ces repères de vie, c'est le Christ : Vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu le Christ. (Galates 3,27). Voir dans le baptisé, dans le membre de ma communauté paroissiale et autre groupe d’Église, un membre du Christ. Et aussi en tout être humain mystérieusement rattaché au Christ d'une façon que je ne comprendrai que dans l'au-delà. Dans le texte de dimanche dernier, Paul disait aux Philippiens menez une vie digne de l’Evangile. Aujourd’hui, il nous donne quelques applications concrètes de ce qu’est une vie digne de notre place dans le corps du Christ.

 

En la fête des Rameaux, l'Eglise nous fait lire chaque année la seconde partie du texte d'aujourd'hui (dont la lecture est facultative, ici en italiques) sans la rattacher à la première comme aujourd'hui. Nous pouvons nous reporter à cette fête et méditer à nouveau ce très beau texte qui nous peint un portrait du Christ s'abaissant dans notre humanité afin de l'élever dans sa Gloire, c'est-à-dire en lui-même membre de la Trinité d'Amour.

 

La première lecture de notre dimanche, extraite du livre d’Ézéchiel, invite à un regard sur ma conduite concrète. Le psaume est une imploration au Seigneur : Enseigne-moi tes voiesta tendresse, ton amouril enseigne aux humbles son chemin… L'évangile invite à un vrai regard sur soi-même et sur les autres.

 source image http://img.over-blog-kiwi.com/0/75/36/67/20140928/ob_f9c875_11-pas-moi-mais-christ.jpg

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article