Puisse le Carême de cette Année Jubilaire être vécu plus intensément comme un temps fort pour célébrer et expérimenter la miséricorde de Dieu

Publié le par Père Jean-François Brignol

« Puisse le Carême de cette Année Jubilaire être vécu plus intensément comme un temps fort pour célébrer et expérimenter la miséricorde de Dieu ». Ce sont  les mots du Pape François dans l’annonce du Jubilé de l’Année Sainte pour inviter à vivre cette grande période du Chemin du Christ vers Pâques.
Des initiatives dans notre paroisse, dans le doyenné et dans le diocèse, vont être proposées pour que chacun vive ce temps de conversion, de changement et de progrès vers Dieu, en nous rappelant qu’il nous accompagne et nous aide.
  • Le MERCREDI des CENDRES (10 Février) est l’entrée en Carême : 40 jours pour se laisser transformer par la parole et pour vivre des œuvres de miséricorde : les jeunes lycéens seront invités à participer à la messe de 18 Heures à Ste Radegonde.
  • Une initiative que le Pape a demandé de vivre dans toutes les paroisses et qu’il appelle :  « les 24 heures pour le Seigneur, » du vendredi 4 mars au samedi 5 mars , pour nous à Colomiers, il y aura une célébration pénitentielle le vendredi 4 mars à 18h : temps de réflexion et d’approfondissement sur la réconciliation (se reconnaitre pécheur et aller à la rencontre du Christ qui pardonne). Dans ce temps seront proposés sur Colomiers et Pibrac, des temps de rencontre avec des prêtres pour demander le pardon : le prêtre est le signe concret de la continuité de l’Amour de Dieu qui pardonne et sauve. Le pape précise « … Puissions-nous rencontrer dans cette journée un prêtre missionnaire de la miséricorde, instrument d’une rencontre riche en humanité, source de libération, afin de dépasser les obstacles à la reprise de la vie nouvelle du baptême ».
Des initiatives personnelles ou en équipe, pour réfléchir et agir, pour : nourrir celui qui a faim, soigner le malade et la personne âgée, secourir les sans-abri, accueillir l’étranger, visiter les prisonniers, accompagner celui qui va mourir, consoler celui qui souffre, inviter au discernement, proposer le pardon, prier les uns pour les autres.
  • Les vendredis de Carême : sur le doyenné, un temps fort sera proposé pour l’ensemble des paroisses, le programme sera annoncé prochainement. Sur la paroisse, il y aura chaque vendredi à 15 H à Ste Radegonde : Méditation du Chemin de Croix.   
  • Deux soirées spéciales sont prévues : le vendredi 26 février, temps de partage, de réflexion, de connaissance, de prière avec le Catéchuménat et les adultes qui seront baptisés dans la nuit de Pâques à Colomiers, et le mardi 15 mars, temps de partage avec le CCFD-Terre Solidaire.
La Porte Sainte a été ouverte, elle nous renvoie à la porte de notre cœur qui doit accueillir dans un premier temps l’amour inconditionnel de Dieu, pour nous. Dans ce temps de carême il nous est proposé d’ouvrir tous les verrous qui sont des obstacles à notre réponse à cet amour. Nous sommes alors interrogés ? Notre porte est-elle ouverte pour l’autre et pour les autres, sans exclusive ? Nous sommes renvoyés à la figure de Jésus sur la Croix. Sa miséricorde est nécessaire autant à l’auteur du mal, qu’à celui qui en est victime. Cette miséricorde est la corde offerte au misérable et au miséreux pour les aider : profitons du Carême pour la saisir.         
Jean François BRIGNOL, Curé - Edito de l'Espace 85, Février 2016

Publié dans Mots du curé, Espace 85

Commenter cet article