Paroisse Colomiers

Renouvellement des promesses de baptême

C’est bien de faire sa profession de foi ou sa première communion le jour où l’évangile est celui de la multiplication des pains. Au début, Jésus parle à la foule. La foule est nombreuse parce que les gens aimaient l’écouter, ce qu’il disait était consistant, nourrissant. La parole de Jésus est comme une nourriture, elle a bon goût et elle donne de la force, elle permet d’avancer dans la vie avec plus d’assurance parce que ce sont des paroles d’amour. Et se savoir aimé, c’est cela qui donne de la force. De quoi parlait Jésus ? Jésus parlait du Règne de Dieu, du Royaume de Dieu. Ce Royaume est assez mystérieux, il est invisible, il n’y a pas un roi sur son trône avec un territoire bien défini. C’est un Royaume de justice où on est tous au service les uns des autres, où on est tous des frères et des sœurs. Ce Royaume, vous y croyez les enfants, les jeunes. Vous croyez que Jésus veut transformer le monde où il y a des injustices, en un monde plus fraternel, plus heureux. En disant votre foi, vous vous engagez aussi pour ce Royaume.

Alors la multiplication des pains, c’est un peu une démonstration de ce Royaume. Il n’y avait que 5 pains et 2 poissons, tout le monde pensait que c’était insuffisant, et pourtant chacun a été rassasié. Jésus a partagé les pains et il y en a eu pour tout le monde. Il en est même resté 12 corbeilles à distribuer aux absents.

Jésus aime cette foule comme il nous aime tous. Il l’a nourrie par sa parole, il veut maintenant la nourrir dans son corps. Pour cela, il va lever les yeux au ciel, il invoque son Père. Jésus est indissociable de son Père. Il est l’envoyé du Père, il n’agit pas pour son compte, il agit au nom de la Trinité, du Père, de Lui-même, du Saint-Esprit. Jésus vit une relation d’amour avec son Père et l’Esprit-Saint et c’est dans cette relation d’amour qu’il veut nous faire entrer. En multipliant les pains, il multiplie son amour. Chacun reçoit sa part d’amour, et c’est cela la communion.

Alors cette multiplication des pains qui rappelle la communion, elle nous invite nous aussi à vivre le partage. L’important, c’est d’avoir le souci de tous et de partager même le peu que l’on a. L’important, c’est d’entretenir notre foi, parce que c’est la foi qui permet de faire des choses dont on ne se sentirait pas capable. L’important, c’est d’être ensemble, de se rassembler, en Eglise en particulier, pour mieux réunir les richesses de nos cœurs et les partager au plus grand nombre. Ce qui compte c’est, comme Jésus, de lever les yeux au ciel, c’est-à-dire de prier, de ne rien entreprendre tout seul mais avec la bénédiction du Seigneur. Ce qui compte, c’est d’avoir le souci de tous, et en particulier des plus petits. Vous avez de la chance d’être rassasiés de l’amour de Dieu. Cet amour, vous devez en témoigner autour de vous, et en particulier auprès de ceux qui sont les plus isolés, les plus en souffrance.

Vous croyez en Dieu, et tout à l’heure nous entendrons vos belles professions de foi. Il faut continuer à entretenir cette foi parce que c’est une belle aventure. Continuez à vous nourrir de la Parole de Dieu et de la communion. Continuez à être des rois et des reines du Royaume de Dieu, le Royaume du partage et de la fraternité, où les derniers sont les premiers et pour lesquels Jésus a donné sa vie, a donné son Corps et son Sang pour la multitude.

Père Jean-Christophe Cabanis

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article