Paroisse Colomiers

Psaume 22(23) J'habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours.

Lecture Priante du psaume du 28ème dimanche ordinaire année A
(Lectio Divina)
Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur.
1. Que dit ce texte ? 2. Que me dit ce texte ? 3. Que vais-dire au Seigneur ? 4. Vivre dans la grâce du texte.
*****************
Psaume 22(23)
1. Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien.
2. Sur des prés d'herbe fraîche, il me fait reposer.
 
Il me mène vers les eaux tranquilles 3. et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin pour l'honneur de son nom.
 
4.Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi, ton bâton me guide et me rassure.
 
5. Tu prépares la table pour moi devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête, ma coupe est débordante.
 
6. Grâce et bonheur m'accompagnent tous les jours de ma vie ;
j'habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours.

*********************

Nous avons chanté ce psaume le 4ème dimanche de carême. Dans un contexte de lectures et de liturgie évidement différent. Aujourd’hui, la première lecture, du prophète Isaïe, peut orienter ma lecture priante sur la deuxième partie du psaume, les v.5 et 6. Isaïe : Le Seigneur de l’univers préparera pour tous les peuples, sur sa montagne, un festin de viandes grasses et de vins capiteux, un festin de viandes succulentes et de vins décantés. Le prophète annonce une ère nouvelle, où la mort  n'aura plus sa place, ni les larmes, ni l’humiliation de son peuple, Car la main du Seigneur reposera sur cette montagne. L’Évangile du jour met  en scène une parabole d'un repas de noces, où différents invités se défilent les uns à la suite des autres, pour divers prétextes.

 

La seconde image du psaume est en lien direct avec ces deux lectures. Dieu est un hôte qui reçoit à sa table, pas n'importe qui, mais les ennemis, ceux qui attaquent le troupeau, qui l'emmènent vers les ravins de la mort. Ceux qui sont en grandes difficultés, les pauvres brebis, les malades. Dieu est l'hôte qui reçoit dans sa maison. Dans la bible, c'est le temple, Maison de Dieu. L'hospitalité de Dieu, trois détails concrets : la table chargée de mets, la coupe désaltérante, l'huile parfumée. Le Temple de Jérusalem était le lieu des sacrifices rituels : les animaux offerts à Dieu étaient cuits et redistribués aux fidèles sous forme de ''repas sacré''.

Jésus Grand-Prêtre d'une Alliance Nouvelle: ''Prenez et buvez en tous, car ceci est la coupe de mon sang, le sang de l'Alliance Nouvelle et éternelle''. En Jésus, Dieu nous invite à sa table. L'Apocalypse : Voici que je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui ; je prendrai mon repas avec lui, et lui avec moi. (3,20)

 

Grâce et bonheur m'accompagnent tous les jours de ma vie ; j'habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours. L'Eucharistie, le repas du bonheur en Dieu !

 

Je ne puis, encore une fois, résister à l'interprétation du psaume par le poète Paul Claudel.

5. Que m'importe la tribulation, près de cette Table où Tu n'as rien oublié !

Près de cette huile dont tu m'as oint, et près de cet amer calice, ah ne le retirez pas à mes lèvres !

6. Et près de cette ingénieuse miséricorde, ah je le vois, toute ma vie, qui n'a cessé de faire de moi ce qu'elle voulait !

7. A pas d'autre fin que dans la maison de mon Père il me soit donné longitude et latitude.

Paul L.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article