Paroisse Colomiers

Psaume 26 (27) Le Seigneur est ma lumière et mon salut

Lecture Priante du Psaume du 3ème dimanche ordinaire année A
(Lectio Divina)
Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur.
1. Que dit ce texte ? 2. Que me dit ce texte ? 3. Que vais-dire au Seigneur ?
4. Vivre dans la grâce du texte
Psaume 26 (27)
01. Le Seigneur est ma lumière et mon salut ; de qui aurais-je crainte ? Le Seigneur est le rempart de ma vie ; devant qui tremblerais-je ?
04. J'ai demandé une chose au Seigneur, la seule que je cherche : habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie.
13. Mais j'en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur sur la terre des vivants.

****************

1. Que dit ce psaume ? Le comprendre. Quelques versets, pour la liturgie de ce dimanche, sur les 14 versets du psaume. La première lecture, du livre d'Isaïe : Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; et sur les habitants du pays de l'ombre, une lumière a resplendi.
 
Un psame de confiance, en Dieu, qui est le salut, ou, dit autrement, la libération, la rédemption. Confiance en Dieu en toutes situations de tristesse ou de joie, de lumière ou de nuit. Le psalmiste recherche passionnément la demeure de ce Dieu. Sa vie, dont Dieu est la forteresse, le rempart, pourra alors se dérouler dans la maison du Seigneur... sur la terre des vivants. Aux jours difficiles succéderont les jours passés dans la maison du Seigneur, tous les jours de ma vie. L'attachement du priant à cette maison du Seigneur semble vouloir dire le désir de vivre en présence du Seigneur, avec le Seigneur.
 
Un rempart. Au sein d'un combat, dont le Seigneur est le rempart. L'hébreu est une langue concrète, utilisant beaucoup les images. Citons seulement Exode 13,21. Le Seigneur lui-même marchait à leur tête : le jour dans une colonne de nuée pour leur ouvrir la route, la nuit dans une colonne de feu pour les éclairer ; ainsi pouvaient-ils marcher jour et nuit. Dans la peine et dans la joie. Dans la nuit dont la route est obscurcie par le doute, par le péché, par la solitude, par le sentiment que Dieu n'est plus là... et quand la lumière du Seigneur est redevenue perceptible... Michée 7,8. Ne te réjouis pas de mon malheur, ô mon ennemie ; oui, je suis tombée, mais je me relève ; j’habite dans les ténèbres, mais le Seigneur est ma lumière.
 
2. Que me dit ce psaume ? Son message pour moi. Jésus a prié ce psaume. Je peux l'accompagner. Habiter la maison du Seigneur. Le désir de Jésus qui reste au Temple dès son premier pèlerinage à Jérusalem, à l'âge de ses 12 ans : Il leur dit : "Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ?"(Luc 2,49)
 
Je vais aussi me questionner, à partir de quelques pistes possibles...  Sur les grandes affirmations évangéliques où Jésus est présenté comme la lumière des hommes. Jean 1,4-5 et 9. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée... Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde.
 
L'espérance. Avoir confiance, une des attitudes spirituelles dont le monde moderne a le plus besoin. L'espérance n'est pas une vertu facile, c'est une attitude de courage et de force.  C'est un don de l'Esprit Saint, une vertu théologale. Elle prend racine dans la prière, dans le désir d’intimité avec Dieu. La seule chose que je cherche, habiter la Maison du Seigneur. Est-ce-ce bien vrai ?
 
La crise. Le monde est en crise, l’Église est en crise... Je suis peut-être en crise en moi-même, ou en famille, ou en paroisse, ou au travail... Le Seigneur est le rempart de ma vie, devant qui tremblerais-je ?
 
L'habitation en Dieu. Ce salut en Dieu, cette lumière vers laquelle nous nous dirigeons, elle est déjà commencée. Notre tâche humaine est d'y participer. Nous pouvons compter sur le Seigneur. Éphésiens 2,22s.  En lui, toute la construction s’élève harmonieusement pour devenir un temple saint dans le Seigneur. En lui, vous êtes, vous aussi, les éléments d’une même construction pour devenir une demeure de Dieu par l’Esprit Saint.
 
La prière. Notre monde moderne matérialisé, individualisé, suscite un véritable retour à la prière, à la "méditation", dit-on, qui prend parfois des formes de mystiques orientales. Le psalmiste, lui, se voit comme l'hôte de Dieu, habiter la maison du Seigneur... Toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. (Mathieu 6,6)
 
3. Que vais-je dire au Seigneur ? Ma prière... Pour vivre dans la grâce de ce psaume...
Je peux emprunter quelques paroles au poète Paul Claudel, dans sa façon à lui de traduire ce psaume, à partir de la Vulgate latine. Dieu est la lumière qui m'éclaire, et j'aurais peur ? Dieu est le garant de mon existence, et vous voudriez que je tremble ? … Je ne demande qu'une seule chose et je demande bien ! Dieu tous les jours de ma vie comme une maison pour y habiter... Il a trouvé au fond de son tabernacle un coin pour m'y cacher : un recoin pour m'y donner asile au plus intérieur de son tabernacle. (Paris, 27 mars 1945)
Paul C.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article